Le dirigeant de la CSU dit soutenir Merkel sur les migrants

le
1

* Le ministre-président bavrois désavoue son ministre des Finances * Söder avait qualifié d'erreur la politique migratoire de Merkel * Le directeur du renseignement intérieur allemand alarmiste (Actualisé avec déclarations CSU, contexte) par Michael Nienaber BERLIN, 15 novembre (Reuters) - Le ministre-président CSU de Bavière a désavoué dimanche son ministre des Finances qui a appelé la chancelière allemande Angela Merkel à revenir sur sa politique de "porte ouverte" aux réfugiés en provenance de Syrie, après les attentats de Paris. Horst Seehofer, qui dirige la CSU, l'allié bavarois de la CDU, la formation d'Angela Merkel, a dit que les propos du ministre des Finances du Land du sud de l'Allemagne étaient "tout à fait inappropriés". Les attaques coordonnées dans la capitale française, qui ont fait au moins 129 morts, ont ravivé le débat en Allemagne sur la politique d'accueil des réfugiés et sur les moyens de mieux identifier les nouveaux arrivants dans le pays. Le ministre bavarois des Finances, Markus Söder, a appelé la chancelière allemande à revenir sur sa politique de "porte ouverte" aux réfugiés en provenance de Syrie, estimant que les attentats de Paris montraient la nécessité d'un durcissement des mesures de contrôle des flux migratoires. "Le temps de l'immigration incontrôlée et de l'entrée illégale (sur le territoire allemand, NDLR) ne peut plus continuer comme cela. Paris change tout", a-t-il déclaré à l'hebdomadaire Welt am Sonntag. "La CSU soutient la chancelière mais il serait bon qu'Angela Merkel reconnaisse que l'ouverture des frontières pour une période de temps illimitée était une erreur", a poursuivi Markus Söder. Horst Seehofer a déclaré qu'il était "totalement inapproprié" de critiquer la chancelière à un moment où tous les démocrates devraient restés unis. Il a ajouté que la question des migrants et celle du terrorisme devaient être clairement distinguées. Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière et son homologue de l'Economie Sigmar Gabriel avaient déjà mis en garde contre toutes conclusions hâtives sur des liens entre les attentats de Paris et le débat sur les réfugiés. Des représentants des autorités allemandes ont dit qu'Angela Merkel ne voyait aucune raison de modifier sa politique d'accueil des réfugiés après les attaques de Paris. En marge du sommet du G20 en Turquie, Angela Merkel a toutefois déclaré que le renforcement des frontières externes de l'Union européenne était crucial pour l'Allemagne. ID:nL8N13A0WH Le patron du renseignement intérieur allemand a plaidé pour des "procédures rigoureuses" dans la gestion des milliers de réfugiés entrant quotidiennement dans le pays et mettant en garde contre l'exploitation par des extrémistes d'une situation parfois chaotique. Bien que la police allemande procède à un contrôle des passeports aux passages frontaliers et dans les zones alentours, il semblerait que des milliers de réfugiés puissent pénétrer dans le pays sans véritable contrôle. (Avec Noah Barkin, Marc Joanny pour le service français, édité par Pierre Serisier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le dimanche 15 nov 2015 à 20:33

    Bon courage aux allemands !"Gott mit uns", ils vont en avoir besoin.-