Le directeur d'une ONG expulsé du Soudan du Sud

le
0
    JUBA, 9 décembre (Reuters) - Les autorités du Soudan du Sud 
ont expulsé sans motif le directeur pour le pays du Norwegian 
Refugee Council (NRC), qui a été préalablement détenu par des 
agents de sécurité pendant 24 heures sans aucune charge, 
rapporte l'ONG.  
    NRC, qui distribue de l'aide alimentaire et aide à la 
construction d'abris, opère dans la région depuis 2004.  
    "L'expulsion de notre directeur pour le Soudan du Sud est un 
sérieux revers pour notre travail humanitaire", a déclaré Jan 
Egeland, secrétaire général de NRC, dans un communiqué. 
    Un journaliste de l'agence américaine Associated Press a 
déjà été expulsé mardi du pays, après avoir critiqué le 
gouvernement de Juba dans ses reportages.   
    Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies tiendra 
une séance extraordinaire sur la situation au Soudan du Sud le 
14 décembre, alors que des opérations de nettoyage ethnique ont 
été signalées dans certaines régions du pays.  
    Dans un rapport rendu le 1er décembre après une visite de 
dix jours dans le pays, la représentante du Conseil des droits 
de l'homme de l'Onu a dit craindre un génocide comparable à 
celui du Rwanda en 1994.   
    Le Soudan du Sud est en proie à une guerre civile depuis 
2013, deux ans après son accession à l'indépendance, entre le 
président Salva Kiir, de l'ethnie Dinka, et son ancien 
vice-président Riek Machar, de l'ethnie Nuer.  
    Un accord de paix signé l'an passé n'a pas interrompu les 
combats et les exactions contre les civils. Plus de 1,1 million 
d'habitants ont fui le pays et 1,8 million ont été déplacés. 
 
 (Denis Dumo, avec Stephanie Nebehay à Genève; Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant