Le directeur d'AngloGold va prendre la tête d'Anglo American

le
0
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU GROUPE MINIER ANGLOGOLD ASHANTI VA PRENDRE LA TÊTE D'ANGLO AMERICAN
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU GROUPE MINIER ANGLOGOLD ASHANTI VA PRENDRE LA TÊTE D'ANGLO AMERICAN

JOHANNESBURG/LONDRES (Reuters) - L'australien Mark Cutifani, directeur général du groupe minier AngloGold Ashanti, va quitter son poste afin de prendre la tête du groupe minier britannique Anglo American, a annoncé mardi le groupe sud africain.

Il remplacera Cynthia Carroll au mois d'avril à une fonction considérée par les analystes comme l'une des plus difficiles dans le secteur minier.

Cynthia Carroll avait démissionné de son poste au mois d'octobre, les actionnaires lui reprochant le cours déprimé de l'action - qui sous-performe ses pairs d'environ 20% depuis le début de l'année dernière - et la dépendance du groupe à l'Afrique du Sud.

A la suite de l'annonce de cette nomination, le titre Anglo American avançait de 2,57% à 20,52 livres alors que l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières était quasiment inchangé (-0,03%).

"Alors que Mark Cutifani n'a pas le profil rêvé de Mick Davis (directeur général du concurrent Xstrata's) je le considère comme un successeur raisonnable - parce qu'il vient de l'extérieur et qu'il a une longue expérience en Afrique du Sud", a déclaré un des 20 principaux actionnaires d'Anglo American.

"Il est juste de dire que son principal défi concerne l'Afrique du Sud mais nous sommes également très inquiets concernant le projet de minerai de fer au Brésil, Minas Rio", a-t-il ajouté.

Il s'agit d'une acquisition réalisée sous la direction de Cynthia Carroll et considérée par les investisseurs comme trop onéreuse.

Le futur directeur général n'a pas dévoilé ses plans pour Anglo American qui fait face à des syndicats sud africains peu coopératifs, des soucis budgétaires au Brésil et des difficultés opérationnelles dans les mines de cuivre du Chili.

Mark Cutifani, 54 ans et père de sept enfants, a été à la tête d'AngloGold pendant cinq ans, période pendant laquelle il a justement dû faire face récemment à une série de conflits sociaux en Afrique du Sud.

"Mark Cutifani a de très fortes relations avec les syndicats, avec les différents actionnaires (...) Il est une forte personnalité dans le secteur minier en termes de compétences", a déclaré Lesiba Seshoka, porte-parole du Syndicat national des miniers sud africains.

Mark Cutifani aura, entre autres, pour mission d'accompagner Anglo American dans la restructuration de sa filiale platine, le premier producteur mondial, en proie à des difficultés en raison des grèves en Afrique du Sud, de la faible demande européenne et d'une augmentation des coûts.

L'Afrique du Sud reste un pays clef pour le groupe, qui y réalise encore plus la moitié de ses bénéfices.

Helen Nyambura-Mwaura, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant