Le dilemme Schweinsteiger

le
0
Le dilemme Schweinsteiger
Le dilemme Schweinsteiger

Depuis fin mars, Bastian Schweinsteiger n'a plus joué au football. Blessé à un genou, l'ancien du Bayern Munich se bat pour retrouver la forme avant le début de l'Euro. Car dans la tête de Joachim Löw, Schweini, toujours indispensable, ne peut pas manquer la compétition. Une situation qui fait grincer des dents outre-Rhin.

C'est avec une certaine décontraction que Bastian Schweinsteiger est venu mercredi dernier en conférence de presse en compagnie de Joachim Löw. Quelques heures plus tôt, le capitaine s'était autorisé un petit selfie avec ses copains lors de l'entraînement. Le lendemain, il a posé fièrement pour quelques photos avec les plus grands sponsors de l'équipe. Tout semble donc aller parfaitement pour le joueur de Manchester United à quelques jours de l'Euro, la seule compétition qui manque à son palmarès. Finalement, il n'y a qu'une seule chose qui cloche : l'absence de ballon à ses pieds.

Gruppenselfie bei der Arbeit! 😀 #DieMannschaftGroup selfie at work! 😀 #JederFuerJeden pic.twitter.com/RWFlKwBfEE

— Basti Schweinsteiger (@BSchweinsteiger) May 25, 2016
Depuis lundi, Basti n'a participé à aucun entraînement collectif, tout comme Mats Hummels, Marco Reus ou encore Mesut Özil. Sauf qu'à la différence des trois autres, le capitaine de la Mannschaft ne soigne pas un petit pépin physique. Non, Bastian Schweinsteiger soigne une déchirure ligamentaire au genou. Une blessure qui aurait empêché bon nombre de joueurs d'être sélectionnés. " Même si pour l'instant, Bastian ne peut toujours pas s'entraîner avec le groupe, je suis confiant", a déclaré Joachim Löw mercredi. Il est vrai que la situation semble moins grave qu'il y a quelques semaines, lorsque dans la presse était évoquée la possibilité de voir Schweini faire partie du staff et non du groupe de joueurs, comme David Beckham lors du Mondial 2010. Une solution qui n'avait pas l'air de plaire beaucoup aux joueurs. " Bastian n'est pas une mascotte ", avait rétorqué Mesut Özil début mai. Aujourd'hui, Basti va mieux. Il a le sourire. Il faut dire que ce genre de situations, lui le grand malade, il connaît.

Le précédent 2014


En 2014, Schweini était déjà arrivé diminué au camp d'entraînement de la Mannschaft et…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant