Le dilemme des amis de Strauss-Kahn

le
0
Pierre Moscovici hésite à se présenter à la primaire, Jean-Christophe Cambadélis soutient la première secrétaire.

Petit à petit, les choix se font. Tour à tour, les anciens partisans de Dominique Strauss-Kahn changent de champion. Depuis l'arrestation de leur favori, ils doivent se trouver un nouveau héros à soutenir. «La famille se disperse», dit-on. Finalement, les trois lieutenants principaux de DSK opèrent des choix différents. Pierre Moscovici hésite à se présenter à la primaire. Mercredi, il réunit ses amis pour cheminer vers la décision. Jean-Marie Le Guen se tait. Le député de Paris veut «prendre son temps» avant de soutenir qui que ce soit. Jean-Christophe Cambadélis a, quant à lui, fait un choix.

Lundi, l'ex-architecte de la candidature DSK a pris position pour la première secrétaire. «J'encourage Martine Aubry à être candidate à l'élection présidentielle», a-t-il déclaré. Le choix est évident et sans surprise: depuis le congrès de Reims en 2008, Cambadélis a toujours défendu l'alternative DSK ou Aubry.

Une voix qui compte

Seuls importent les arguments.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant