Le difficile compte à rebours d'Autolib'

le
0
Dès l'automne prochain, les 250 stations et 250 véhicules 100 % électriques du plan Autolib' auront en principe investi les rues de la capitale.

Les marteaux-piqueurs qui ont creusé la chaussée parisienne pour mettre en place les Vélib' vont reprendre du service. Dès l'automne prochain, les 250 stations et 250 véhicules 100 % électriques du plan Autolib' auront en principe investi les rues de la capitale. Au printemps 2012, le dispositif sera étendu à une quarantaine de communes de la banlieue parisienne. Et en 2016, le nombre de voitures devrait avoisiner les 3500 (pour 1000 stations, dont 700 dans Paris intra-muros).

Le temps s'accélère pour le groupe Bolloré, désigné fin décembre dernier face à Veolia et un consortium regroupant Avis, la RATP, la SNCF et Vinci, comme l'opérateur de ce qui devrait être la plus grande opération mondiale d'autopartage. Pourtant, moins de neuf mois avant l'échéance, la Bluecar, sa voiture pour Autolib', n'est pas encore homologuée: on ne sait rien, par exemple, sur sa résistance aux crash tests. Sa technologie de batterie, inventée par le groupe breton, n'a pas non plus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant