Le diesel néo-zélandais

le
0
Le diesel néo-zélandais
Le diesel néo-zélandais

Si la Nouvelle-Zélande termine sa soirée et ses phases de groupes avec un bilan des plus honorables - sept essais vendredi face aux Tonga, une large victoire (47-9) et une première place dans sa poule -, tout n'a pourtant pas été simple pour les All Blacks, longtemps malmenés par des Tongiens vaillants, qui auront tenu plus d'une heure. La victoire se sera finalement jouée physiquement, où la Nouvelle-Zélande a déroulé.

Le debrief

On reste toujours sur notre faim après chaque rencontre des All Blacks. Mais à l’arrivée, l’essentiel est toujours fait et le travail propre. La Nouvelle-Zélande a mis du temps pour dessiner sa large victoire et aura attendu la seconde période pour tuer des Tongiens lessivés, qui auront bien combattus pendant plus d’une heure. Sept essais à la clé, un bonus offensif, un essai pour la centième de Ma’a Nonu sous ses couleurs et, surtout, pas d’essai encaissé, la soirée est belle tout de même pour les hommes d’Hansen. Les Tongiens ont montré un visage agressif et quittent la compétition avec un match accompli, surtout en première période où ils ont livré un véritable défi dans le duel physique aux Néo-Zélandais. Avec une première ligne redoutable en mêlée, les Tonga ont concédé plusieurs pénalités au pack des All Blacks qui a souvent souffert. Une première période compliquée, donc, pour les coéquipiers de Read, coupable d’une faute grossière et qui a laissé son équipe en infériorité numérique pendant dix minutes. Les Tongiens auraient pu inscrire un essai de pénalité avant la pause mais l’arbitre irlandais de la partie, Monsieur Lacey, a préféré laisser jouer. Dommage pour l’équipe du Pacifique, qui aurait mérité d’aller derrière la ligne ce vendredi soir tant ils ont montré de belles choses et n’ont jamais rien lâché. La Nouvelle-Zélande termine ses matchs de poule en patron mais laisse tout de même un goût amer avec toujours autant de défaillances dans les transmissions. Le quart de finale face à l’Irlande ou la France donnera déjà un vrai test pour les All Blacks.

Le joueur qui a crevé l’écran

On l’attendait au tournant pour sa centième selection ce vendredi soir sous le maillot néo-zélandais. Ma’a Nonu a finalement inscrit son essai pour fêter cela avec ses coéquipiers, mais aura dû attendre la 76ème minute pour l’inscrire. Un match plutôt correct où il aura donné beaucoup de force défensivement mais aura eu tout de même beaucoup de mal à trouver la profondeur dans la defense tongienne. Il est recompensé dans cette fin de match, servi par son coéquipier des Hurricanes, Milner-Skudder, pour aplatir en coin après une course de quarante mètres.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La stat dont on se souviendra

100. A 33 ans, c’était la 100ème selection du centre néo-zélandais Ma’a Nonu. L’ancien joueur des Weellington Hurricanes et futur Toulonnais a débuté sa carrière sous le maillot des Blacks en 2003.

Les joueurs à la loupe

Nouvelle-Zélande
Les Néo-Zélandais ont mis du temps pour corriger les Tonga et ont encore eu des défaillances dans le jeu. Avec un grand MILNER-SKUDDER, auteur d’un doublé, et véritable sensation néo-zélandaise cette saison, les All Blacks ont inscrit sept essais et terminent sérieusement la phase de poule. BEN SMITH a été intenable à l’arrière et était un des seuls à trouver la faille dans la défense adverse. On notera le carton jaune du capitaine READ et l’essai de NONU en fin de match pour fêter sa 100ème sélection. Enfin, gros match de la charnière SMITH, chef d’orchestre et CARTER, pas loin du 100% de réussite au pied.

Tonga
Les Tonga auront existé une mi-temps. Mais une mi-temps où les coéquipiers de MORATH, auteur des neufs points de son équipe, auront donné un véritable défi physique aux All Blacks. Avec un TONGA’UIHA redoutable dans les rucks et le combat et un énorme match de LATU, les Tongiens n’ont pas à rougir. VAINIKOLO a donné du fil à retordre sur ses crochets à la défense néo-zélandaise sans toutefois réussir à aller derrière l’en but. Une équipe tongienne qui aurait mérité d’inscrire un essai de pénalité avant la pause qui aurait récompensé un travail physique impressionnant de quarante minutes.

La feuille de match

CM2015 (Groupe C) / NOUVELLE-ZELANDE – TONGA : 47-9

St James Park (50 000 spectateurs environ)
Temps bon - Pelouse correcte
Arbitre : M.Lacey (IRL)

Essais : B.Smith (13eme), Woodcock (31eme), Milner-Skudder (52eme, 58eme), S.B Williams (65eme), S.Cane (71eme), Nonu (76eme) pour la Nouvelle-Zélande

Transformations : Carter (14eme, 31eme, 53eme, 58eme, 65eme, 71eme) pour la Nouvelle-Zélande

Pénalités : Morath (25eme, 48eme, 57eme) pour le Tonga

Drops : Aucun

Cartons jaunes : Read (38eme) pour la Nouvelle-Zélande – Ngauamo (69eme) pour le Tonga

Cartons rouges : Aucun

Nouvelle-Zélande
B.Smith – Milner-Skudder, C.Smith puis S.B Williams (62eme), Nonu, Naholo puis Barrett (56eme) – Carter, A.Smith puis Kerr-Barlow (72eme) – Read, Cane, Kaino – S.Whitelock puis L.Messam (66eme), Romano puis Retallick (49eme) – O.Franks puis B.Franks (62eme), Coles puis Mealamu (66eme), Woodcock puis Crockett (42eme)

Sélectionneur : S.Hansen

Tonga
Lilo – Veainu puis Helu (66eme), Puitau, Fausita, Vainikolo – Morath puis Tahitua (62eme), Takulua puis Fisilau (70eme) – Ma’afu puis Ram (66eme), Latu, Kalamafoni – Tu’ineau puis Mafi (54eme), Lokotui – Aulika puis Puafisi (70eme), Taione puis Ngauamo (49eme), Tonga’uiha puis Taumalolo (55eme)

Sélectionneur : M.Otai

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant