Le dialogue social doit être privilégié à PSA selon un sondage

le
1
LE GOUVERNEMENT DOIT PRIVILÉGIER LE DIALOGUE SOCIAL AVEC PSA SELON L'IFOP
LE GOUVERNEMENT DOIT PRIVILÉGIER LE DIALOGUE SOCIAL AVEC PSA SELON L'IFOP

PARIS (Reuters) - La priorité du gouvernement après l'annonce par le groupe PSA Peugeot Citroën de suppressions d'emplois massives doit être d'explorer toutes les pistes du dialogue social, estiment les Français d'après un sondage Ifop pour L'Humanité diffusé dimanche.

PSA a annoncé jeudi 8.000 nouvelles suppressions d'emplois en France et la fermeture de son site d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, pour endiguer ses pertes financières sur fond de chute des ventes de voitures en Europe.

Pour 38% des Français, le gouvernement, qui présentera le 25 juillet en conseil des ministres un plan de soutien pour l'industrie automobile, doit d'abord "s'assurer que toutes les solutions du dialogue social ont été explorées".

Les personnes interrogées sont 28% à estimer qu'il faut obliger la direction du groupe à revenir sur les suppressions d'emplois.

Pour 21% des sondés, l'Etat doit aider financièrement le groupe pour éviter les suppressions de postes. Ils sont enfin 13% à penser qu'il s'agit d'une affaire qui concerne le secteur privé et que l'Etat ne doit pas s'en mêler.

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 12 et 13 juillet auprès d'un échantillon de 1.008 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, choisi selon la méthode des quotas.

Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5005891 le dimanche 15 juil 2012 à 20:55

    Voici donc ce nouveau gouvernement au pied du mur avec son 1er gros plan social.Il va faire des déclarations, mais aucune action pour l'avenir.Si des fonds d'état sont investis, nous auront aussi + d’impôts et taxes pour se financement.Faire l'ENA pour être aussi mauvais, faut le faire...