Le diabète de type 1 de l'enfant augmente

le
0
Le diagnostic de ce diabète insulino-dépendant est beaucoup trop tardif.

Le 2 août dernier, un enfant de 2 ans et demi est décédé à l'hôpital de Saint-Malo, après être arrivé aux urgences dans un état jugé préoccupant en raison d'un coma de début de diabète. Une enquête est en cours pour déterminer les causes exactes de la mort, mais ce qui est sûr, c'est que chaque année, en France, 1 à 6 jeunes décèdent avant tout parce que leur diabète débutant a été diagnostiqué trop tard. Pourquoi passe-t-on parfois à côté du diagnostic initial? «Un médecin généraliste, par exemple, ne verra qu'un ou deux cas débutant au cours de sa carrière, mais il ne doit pas passer à côté», remarque la Dr Carine Choleau, chargée des missions scientifiques au sein de l'association Aide aux jeunes diabétiques (AJD).

Il est vrai que le diabète de type 1, survenant plutôt chez l'enfant, est une maladie auto-immune à début brutal dix fois moins fréquente que le diabète de type 2, pl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant