Le DG de Volvo pourrait être poussé à la démission-presse

le
0

STOCKHOLM, 19 mars (Reuters) - Le directeur général de Volvo VOLVb.ST Olof Persson pourrait se trouver dans l'obligation de démissionner dans les semaines qui viennent, rapporte le quotidien financier suédois Dagens Industri jeudi, citant des sources bien informées. Volvo peine à faire la preuve des retombées bénéfiques des réductions de coûts opérées depuis des années par Persson, patron du constructeur de poids lourds depuis 2011. De fait Volvo a également annoncé jeudi une baisse de 1% de ses ventes de camions en février, par rapport à février 2014, en raison surtout de la conjoncture économique mauvaise du Brésil. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient des ventes inchangées. Les ventes ont augmenté de 13% en Europe, le principal marché, et de 32% en Amérique du Nord mais ont baissé de 9% en Asie et surtout de 73% en Amérique latine. Volvo avait défini en 2012 l'objectif d'augmenter la marge d'exploitation de trois points d'ici la fin 2015. En 2011, cette marge était de 8,7% mais elle est retombée à 2,1% en 2014. "L'annonce (de la démission) interviendra relativement vite; il semble bien qu'un communiqué de presse sera publié dans l'espace d'une ou deux semaines", a dit une source. Le conseil d'administration recherche un successeur et l'un des candidats probables est Martin Lundstedt, le patron de la filiale de poids lourds Scania de Volkswagen VOWG_p.DE , a précisé une autre source. Volvo s'est refusé à tout commentaire. L'action gagne 1,8% en début de matinée en Bourse de Stockholm. (Rebecca Roos, Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant