Le deuxième suspect de Woolwich inculpé à son tour de meurtre

le
0

LONDRES (Reuters) - Le deuxième suspect de l'assassinat d'un soldat britannique, Lee Rigby, le 22 mai à Woolwich, dans le sud-est de Londres, a été inculpé samedi de meurtre, a annoncé la police.

Michael Adebolajo, 28 ans, a également été inculpé de tentative de meurtre contre deux policiers et de détention illégale d'une arme à feu, un revolver de calibre 9,4 mm.

Il a été placé en garde à vue et comparaîtra lundi devant un tribunal de Westminster.

Egalement inculpé, l'autre suspect, Michael Adebowale, 22 ans, avait comparu jeudi dernier.

Les deux Britanniques d'origine nigériane avaient été blessés par les policiers alertés par des témoins du meurtre de Lee Rigby. Selon le procureur de la reine, leurs crimes tombent sous le coup de la législation antiterroriste.

Les deux hommes ont affirmé avoir agi "au nom d'Allah" pour protester contre les interventions militaires britanniques en Irak et en Afghanistan.

Ils ont agi en plein jour dans le quartier de Woolwich, qui abrite de nombreuses communautés, devant une caserne désaffectée d'un prestigieux régiment d'artillerie.

Lee Rigby, un soldat qui s'était battu en Afghanistan, portait un t-shirt au nom d'une ONG de soutien aux militaires britanniques revenant des théâtres d'opération lorsqu'il a été attaqué à coups de couteaux de cuisine et de hachoir.

Sa mort a provoqué un vif émoi en Grande-Bretagne où le Premier ministre, David Cameron, a qualifié cet acte de "trahison envers l'islam et les communautés musulmanes qui apportent tant au pays".

Estelle Shirbon; Pascal Liétout et Guy Kerivel pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant