Le deux poids, deux mesures de Gattaz

le , mis à jour à 12:03
10
Le deux poids, deux mesures de Gattaz
Le deux poids, deux mesures de Gattaz

Le code de bonne conduite, c'est bon pour les autres ! Pierre Gattaz, le patron de Radiall -- l'entreprise familiale cotée en Bourse, spécialisée dans la fabrication de connecteurs notamment pour l'aéronautique, ne fait pas ce que préconise... le patron du Medef. Au détour de la page 87 du rapport financier 2014 de Radiall -- que nous sous sommes procuré --, une information nichée dans un tableau risque d'être explosive. Selon ce document, celui qui préside depuis le 3 juillet 2013 aux destinées du Medef porte une double casquette des plus gênantes. Tout d'abord, celle de président non exécutif du directoire de Radiall, soit un statut de mandataire social* ayant des parts dans la holding qui lui ouvre droit à des dividendes. Et, surprise, Pierre Gattaz dispose également d'un contrat de travail comme salarié de son entreprise et de tous les avantages qui vont avec. Un détail qui n'apparaissait pas dans les précédents rapports financiers...

Or, que dit le code Afep-Medef, sorte de table de la loi des dirigeants d'entreprises cotées ? Qu'un mandataire social ne doit pas cumuler un contrat de travail. Au chapitre 22, il est « recommandé, lorsqu'un salarié devient un dirigeant mandataire social, de mettre fin au contrat de travail qui le lie à la société, soit par rupture conventionnelle, soit par démission [...] Cela s'applique aux président, PDG dans les sociétés à conseil d'administration [...], au président du directoire ». Selon un communiqué du 19 juillet 2013 de la société Radiall, « le nouveau patron du Medef » a bien « cédé la direction opérationnelle de son groupe Radiall à Dominique Buttin, afin de se concentrer sur ses nouvelles fonctions ». Et de préciser : « Compte tenu du nouveau mandat de Pierre Gattaz, une fonction de directeur général est créée. »

Les dirigeants des grandes entreprises ont beau être au sommet de la pyramide, ils ne font plus ce qu'ils veulent. Plusieurs affaires de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • launor le lundi 11 mai 2015 à 16:57

    "Les dirigeants des grandes entreprises ont beau être au sommet de la pyramide, ils ne font plus ce qu'ils veulent" Dans ce cas à quoi bon se fatiguer pour la compétition économique ? Un petit travail pas trop prenant dans une région agréable et pas chère en attendant le chômage ou la retraite fera l'affaire , car c'est bien connu on vit grassement avec le RSA !

  • f5gbi le vendredi 8 mai 2015 à 12:37

    Gattaz, c'est pas le gars qui a augmenté son salaire il y a pas longtemps ?

  • M3811495 le vendredi 8 mai 2015 à 12:29

    Rangez les chiens les gars... l'info est fausse.

  • YTRAM le vendredi 8 mai 2015 à 08:41

    Vous avez raison,créons des entreprises et nous allons leur montrer comment on dirige en étant compétant ,juste et honnête ca leur donnera une leçon i

  • frk987 le vendredi 8 mai 2015 à 08:01

    Certes il ne vaut pas la Parisette qui était autant active que Chirac ou FH !!!!!! Il dérange, c'est ça le seul motif de ce genre d'attaques, il dit tout haut ce que tous les employeurs pensent.

  • noterb1 le vendredi 8 mai 2015 à 07:53

    Qui cela peut il étonner ? Cet héritier passe son temps à provoquer les "petits" de ce monde . Dans quel but ? s'en mettre plein les poches . C'est dans ses gènes son père agissait de la même façon . C'est une sorte de tricheur sur lequel personne ne doit compter . Ses discours sont du vent .

  • gacher le vendredi 8 mai 2015 à 07:45

    ils sont tous pareils, ils disent le contraire de ce qu'ils font, et demandent aux autres de respecter, subir des contraintes qu'ils utilisent pour se servir mieux. Ils vont même expliquer que parce qu'ils ont obtenu une baisse de votre salaire pour améliorer la rentabilité, ils doivent avoir un bonus. du mépris.

  • Gauvin45 le vendredi 8 mai 2015 à 07:43

    ben ou est le problème, c'est marqué " il est recommandé de mettre fin à son contrat de travail" Recommandé ne veut pas dire obligatoire

  • olive84 le vendredi 8 mai 2015 à 07:37

    l homme qui porte des pin's a ttes ses vestes.... symbole des patrons!! quelle rigolade... c est le charlot de l entrepreneuriat!!

  • M3121282 le vendredi 8 mai 2015 à 07:29

    et cela vous étonne ? on sait très bien se que cela veut dire quand les entreprises demandent à s'auto-réguler !