Le détenteur du passeport syrien trouvé à Paris est passé par la Grèce

le , mis à jour le
0

(Actualisé avec détenteur d'un second passeport) ATHENES, 14 novembre (Reuters) - Le détenteur d'un passeport syrien découvert près du corps d'un des auteurs des attaques de vendredi soir à Paris est passé par la Grèce en octobre, ont annoncé samedi les autorités grecques. Un autre des assaillants présumés est sans doute lui aussi entré dans l'Union européenne par le même canal. "Le détenteur du passeport a traversé l'île de Leros le 3 octobre 2015, où il a été identifié conformément à la réglementation européenne", a déclaré le vice-ministre grec chargé de la police, Nikos Toskas, dans un communiqué. Il n'a pas dit si le passeport avait été contrôlé dans d'autres pays par lesquels le détenteur serait passé dans son voyage vers la France. De source policière grecque, on indique que le propriétaire du passeport était un jeune homme arrivé à Leros sur un petit bateau en provenance de Turquie avec un groupe de 69 réfugiés et que ses empreintes ont été prises par les autorités grecques. Trois autres sources gouvernementales ont indiqué par la suite qu'un second suspect était sans doute lui aussi passé par la Grèce, en précisant qu'une enquête était toujours en cours. Les papiers d'identité et les empreintes digitales vont devoir être comparés avec les restes des assaillants pour établir s'ils sont passés par la Grèce en se faisant passer pour des réfugiés ou s'ils ont volé ou acheté leurs passeports en chemin. S'il apparaît qu'un ou plusieurs des assaillants sont entrés en Europe parmi les réfugiés fuyant les conflits au Proche-Orient, cela pourrait modifier les solutions proposées pour leur accueil. La police n'a pas voulu donner le nom du détenteur du passeport syrien, en faisant valoir que les autorités françaises souhaitaient garder l'information confidentielle. La source a indiqué qu'il n'y avait aucun document officiel montrant que l'homme avait quitté la Grèce mais que les autorités estimaient qu'il pourrait avoir quitté le pays via la Macédoine. La police grecque s'est vu également demander par la France de faire des recherches au sujet du détenteur d'un passeport égyptien qui a été apparemment été près du corps d'un autre assaillant, a indiqué la source policière. A Paris, on indiquait en début d'après-midi de sources proches de l'enquête qu'un passeport syrien avait été retrouvé près du corps d'un des trois kamikazes qui se sont fait exploser vendredi soir près du Stade de France. (Renee Maltezou et Georges Georgiopoulos; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant