«Le désir n'a rien de linéaire»

le
0
INTERVIEW - Sophie Cadalen, écrivain et psychanalyste, est l'auteur de Tout pour plaire? et toujours célibataire (Albin Michel).

» D'où vient le manque d'envie sexuelle ?

LE FIGARO. - Pour la psychanalyse, la question du désir sexuel est centrale. En quoi détermine-t-elle votre action clinique ?

Sophie CADALEN. - Il est vrai que lorsque nous recevons un analysant, c'est toute son économie libidinale qui est sondée. Mais pour nous, le sexuel dépasse largement la seule problématique génitale. Les questions que nous nous posons à l'écoute d'un patient sont plutôt : «Dans quoi investit-il son énergie ?», «Qu'est-ce qui fait sens pour lui ?». Car vous pouvez avoir une libido qui circule bien sans pour cela être un «performer» au lit ; à l'inverse, faire très souvent l'amour ne veut pas forcément dire «aller bien».

Et quand c'est d'abord la question du désir sexuel qui est amenée par l'analysant ?

La sexualité est en effet l'un des terrains les plus réactifs de l'équilibre global du sujet. Elle est aussi une formidable excuse pour parler de bien d'autres choses : c'est dan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant