Le designer Christian Ghion : "J'aime pouvoir échanger mes idées avec les travailleurs de l'ombre"

le
0
Le designer Christian Ghion Moulonguet
Le designer Christian Ghion Moulonguet

(Relaxnews) - Pour sa 31ème édition, Les Puces du Design, qui se tiendront du 16 au 19 octobre à Paris, donne carte blanche à Christian Ghion. Le designer présentera une collection de vases. Relaxnews l'a rencontré.

Pouvez-vous nous présenter cette exposition de vases ?

A l'invitation des Puces du Design, j'ai choisi de montrer uniquement des vases, pour la plupart des prototypes ou des pièces uniques.
Cette "collection" couvre une période de 15 ans, de mes expériences avec la verrerie Vianne pour la galerie Néotu, jusqu'aux dernières pièces imaginées pour Salviati, en passant par Daum.

Quelle est votre premier souvenir lié au verre ?

Ma première expérience avec le verre date de 1998 à la verrerie de Vianne. Invité pour un workshop, j'ai choisi de travailler sur le "renversement" de la matière afin d'obtenir les contenants de la collection Inside-Out.
J'ai découvert une matière capricieuse et difficile à dompter, mais magique.
J'aime le côté aléatoire et les imprévus que réserve le verre. Les "accidents" sont parfois décevants, mais offrent un potentiel inimaginable.

Pourquoi cette passion pour par la céramique ? 

J'aime le verre et la céramique parce que ce sont deux matières vivantes. J'entends par là qu'elles doivent être apprivoisées, caressées ou brutalisées pour obtenir un résultat innovant.
La terre me permet surtout d'intervenir "en direct" avec mes mains. Elle est aussi un exercice de relaxation, de maîtrise de soi et de décompression.

Vous avez réalisé nombre de couteaux pour Laguiole, dont un qui vous a rapporté un prix de la part de l'Institut Français du Design. Qu'est-ce que ces collaborations vous apportent ?

J'ai conçu le couteau "Essentiel" pour la Forge de Laguiole en considérant que le plus important était la lame et que celle-ci, même lorsque le couteau est fermé, devait continuer à "briller" par sa présence.
C'est en fait un couteau réduit à l'essentiel, d'où son nom. Il m'a permis de remporter le prix "patrimoine et innovation" des Janus de l'Industrie, piloté par l'Institut Français du Design.
J'aime pouvoir échanger mes idées avec les travailleurs de l'ombre sans qui le produit n'existerait pas

Les Puces du design, du 16 au 19 octobre. Bercy Village, Place des Vins-de-France.

Renseignements : www.pucesdudesign.com/fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant