Le dernier cas connu d'Ebola en Guinée, guéri, a quitté l'hôpital

le
0
    DAKAR, 28 novembre (Reuters) - Le dernier cas connu de 
fièvre Ebola en Guinée, une petite fille née le mois dernier 
dans un centre de soin de Conakry, la capitale, a pu quitter 
l'hôpital samedi à la plus grande satisfaction du corps médical. 
    Nubia, dont la mère, infectée par le virus, est morte peu 
après avoir accouché, est selon les spécialistes de l'épidémie 
le premier bébé contaminé in vitro à avoir guéri. 
    "C'est une journée très heureuse pour nous. C'était très 
émouvant de voir sa famille pouvoir la toucher sans gants (de 
protection)", a déclaré à Reuters Laurence Sailly, qui dirige 
les opérations de Médecins Sans Frontières (MSF) en Guinée. 
    Nubia a reçu du ZMapp, le médicament mis au point par les 
laboratoires Mapp Biopharmaceutical, ainsi qu'une molécule 
expérimentale, le GS-5734, que développe Gilead Sciences 
 GILD.O . 
    Aucune trace du virus n'avait été détectée dans l'organisme 
du bébé lors d'analyses menées à la mi-novembre, mais MSF avait 
préféré la garder en observation au centre de soin de Nongo. 
    Depuis son apparition, fin 2013, l'épidémie de virus Ebola a 
fait quelque 11.300 morts, pour l'essentiel en Guinée, au 
Liberia et en Sierra Leone. 
    Passé un délai de 42 jours, si aucun nouveau cas n'apparaît, 
la Guinée sera considérée comme sortie de l'épidémie. 
    Au Liberia en revanche, que l'Organisation mondiale de la 
Santé (OMS) avait déclaré exempt de contagion en mai puis en 
septembre, de nouveaux cas sont apparus, dont un mortel. (voir 
 ID:nL8N13J22L ) 
 
 (Emma Farge; Henri-Pierre André pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant