Le derby d'Italie, à distance, est lancé

le
0

La Juve et l'Inter poursuivent encore leur ascension, tandis que la Roma, le Napoli, le Milan, la Lazio et la Fiorentina calent encore. Tout est mis en œuvre pour que la plus grande rivalité, le derby d'Italie, revienne sur le devant de la scène.

L'équipe du week-end : l'Inter, sur les traces de Mourinho


La dernière fois que l'Inter a pris 36 points en 16 journées, José Mourinho était sur le banc, Diego Milito volait, Sneijder dansait, Materazzi coupait. C'était en 2009-2010, et les Nerazzurri avaient (presque) tout gagné cette année-là. Au moins le Scudetto, la Coppa et la C1. Il ne leur manquait plus que la Supercoupe. Et cette saison, après s'être contenté de 1-0 pendant de longues semaines, la bande à Mancini s'est décidée à passer en mode bulldozer. 4-0 contre l'Udinese. Mais pas encore de quoi s'enflammer pour le bellâtre : "On n'en est pas encore à la moitié du chemin. Les statistiques, c'est bien. Mais elles sont inutiles tant qu'on ne gagnera rien." Un bellâtre, mais un homme d'expérience avant tout.

L'analyse définitive : pour arriver à ses fins, la Roma est prête à faire l'impasse sur la manière


Aucune frappe cadrée, une première depuis 2008. Cinq ballons touchés dans la surface napolitaine. 40% de possession. C'est peu dire que les Romains se sont contentés du minimum contre le Napoli. Mais à la fin de la rencontre, Rudi Garcia s'est montré satisfait de la prestation de ses joueurs : "Vous ne pouvez pas dire qu'on n'a eu aucune opportunité. On a bien joué en seconde période et on aurait même pu gagner. Mais l'arbitre a décidé que non. Je suis content, j'ai vu une Roma solide qui n'a pas laissé d'espace au Napoli." #MéthodeCoué.

Le joueur du week-end : Massimo Maccarone, l'increvable


Un look et un blase d'acteur porno, 36 balais, dix clubs différents, et pourtant il a toujours la patate. En seulement une heure, l'éternel Massimo a mis Carpi à ses pieds avec deux réalisations de gros renard. Un bon appel, au bon endroit, au bon moment. Propre. Et pour couronner le tout, il a célébré ça à l'ancienne, un saut dans…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant