Le dépouillement continue en Australie, le PM Turnbull fragilisé

le
0
    SYDNEY, 5 juillet (Reuters) - Le décompte de quelque 1,5 
million de bulletins de vote par correspondance et par 
procuration des élections législatives de samedi a débuté mardi 
en Australie où le Premier ministre est sous le feu des 
critiques. 
    Malcolm Turnbull avait convoqué ce scrutin anticipé pour 
renforcer la majorité du parti conservateur mais l'Australie se 
retrouve au contraire sans majorité claire, avec 68 députés pour 
la coalition au pouvoir et 67 pour l'opposition travailliste, 10 
autres restant à attribuer, selon les dernières projections de 
la chaîne télévisée ABC. 
    Un parti a besoin de 76 élus pour obtenir la majorité 
absolue et il faudra sans doute des jours, voire des semaines, 
pour terminer le dépouillement, ce qui va plonger durablement 
l'Australie dans l'incertitude politique. 
    L'initiative malheureuse de Malcolm Turnbull est critiquée à 
l'intérieur comme à l'extérieur de son parti et ses plus fidèles 
partisans ont dû monter au créneau mardi pour défendre l'action 
du Premier ministre. 
    "Cela ne rend service à personne au sein de la coalition de 
lancer des critiques publiques qui risquent d'affaiblir la 
position de Mr Turnbull en vue des négociations (pour former un 
nouveau gouvernement)", a déclaré le ministre de Justice, George 
Brandis. 
    L'Australie a connu quatre Premiers ministres en trois ans 
sur fond d'instabilité politique et pourrait bien en connaître 
un cinquième, selon des sources au sein du parti conservateur 
qui soulignent que même si le parti ne reproche pas à Malcolm 
Turnbull d'avoir choisi de dissoudre le Parlement en mai, son 
autorité est désormais grandement ébranlée. 
     
 
 (Matt Siegel et Colin Packham; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant