Le Depor gâche la fête du Camp Nou

le
0
Le Depor gâche la fête du Camp Nou
Le Depor gâche la fête du Camp Nou

Mené 2-0 à l'heure de jeu, le Deportivo La Corogne a gâché les célébrations du dernier match de Xavi dans son antre catalane en obtenant finalement le nul (2-2), au courage. Un point qui compte, puisqu'il leur permet de rester dans l'élite.

FC Barcelone 2-2 Deportivo La Corogne

Buts : Messi (5e) et (59e) pour Barcelone / Perez (67e) et Salomao (76e) pour La Corogne

Sous le doux soleil catalan, c'est tout un pays qui saluait son champion. Un type simple, qui fût le fer de lance d'une Roja dévastatrice. Mais c'est aussi une région qui rendait hommage à l'enfant du pays. Tout cela une semaine après le titre du Barça acquis face à l'Atletico. Alors le Camp Nou ne savait pas s'il devait davantage fêter ce trophée, ou donc remercier chaleureusement Xavi. Du coup, l'enceinte n'a pas fait de jaloux, en accordant un tifo à chacun des évènements. Sur le terrain, les Barcelonais n'accordent pas la meilleure des sorties à leur désormais ancien coéquipier, en concédant un nul (2-2) face au Deportivo La Corogne, qui, du coup, se maintient en Liga.

Louis la Brocante > Barça > Somnifère


Menacé par Eibar et Almeria quant à une éventuelle descente, le Depor devait au moins ramener un nul de Catalogne pour s'assurer le maintien. Bonne nouvelle - ou pas, finalement -, Luis Enrique remanie largement sa formation, en reposant la grande majorité de ses titulaires habituels. Pas suffisant néanmoins pour venir enrailler la machine barcelonaise. Après une première parade de Fabricio, Rafinha centre intelligemment au second poteau, où Lionel Messi n'a plus qu'à poser sa cabeza pour finir le boulot et mettre le cuir au fond des filoches. 1-0, 5 minutes de jouées. La séance entrainement du Barça commence à peine. Après un but refusé à son encontre pour un hors-jeu litigieux, Messi oblige encore une fois le portier de l'écurie galicienne à la parade. A l'image d'une pendule se balançant d'un côté à l'autre, les Blaugrana endorment leurs adversaires. A gauche, avec la paire Mathieu-Neymar puis à droite, où Adriano et Pedro règnent sans difficulté. L'ensemble coordonné par l'illusionniste Xavi, qui profite langoureusement de ses dernières minutes sur son gazon fétiche. Pas grand-chose d'autre à se mettre sous la dent, à part une frappe "pour les stats" de Vermaelen. Oui, vous ne rêvez pas. Le défenseur belge dispute bien là les premières minutes de sa saison. La mi-temps peut être sifflée sereinement, sans que le Deportivo La Corogne ne soit arrivé à cadrer une frappe.

Le Depor se sauve au mental


A la pause, les joueurs de la Corogne ont sans…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant