Le département de la Justice autorise Trump à recruter son gendre

le
0
 (Avec lettre du département de la Justice) 
    WASHINGTON, 21 janvier (Reuters) - Le président Donald Trump 
peut recruter son gendre Jared Kushner comme haut conseiller à 
la Maison blanche sans enfreindre les lois fédérales contre le 
népotisme, estime le département américain de la Justice.  
    Une loi fédérale de 1967 interdit normalement à un 
président, au nom de la lutte contre le népotisme, de nommer des 
membres de sa famille au sein de son administration.  
    Mais dans une lettre datée du 20 janvier et mise en ligne 
samedi sur son site internet, le bureau de conseil légal (Office 
of Legal Counsel) du département de la Justice explique que le 
président dispose d'une autorité spécifique pour embaucher le 
personnel de la Maison blanche, qui diffère des employés des 
départements et agences du gouvernement fédéral.  
    Jared Kushner, mari d'Ivanka Trump, la fille aînée du 45e 
président des Etats-Unis, conseillera son beau-père sur les 
accords commerciaux et le Moyen-Orient, ont déclaré des membres 
de l'équipe de transition avant l'investiture du milliardaire. 
  
    Des questions se posent sur le rôle de Kushner et 
d'éventuels conflits d'intérêt qui pourraient surgir entre les 
activités présidentielles de Trump et son empire économique.  
    "Le Congrès n'a pas empêché, et n'aurait pas pu empêcher 
très probablement, le président de chercher conseil auprès des 
membres de sa famille", estime le département dans son avis qui 
s'étend sur 14 pages. 
    "En conséquence, même si le dispositif anti-népotisme 
empêchait le président d'employer des proches à la Maison 
blanche comme conseillers, il resterait libre de consulter ces 
proches en tant que citoyens privés." 
 
 (Lisa Lambert; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant