Le déficit se réduit à 122,1 milliards d'euros

le
0
L'écart entre recettes et dépenses de l'Etat s'est resserré au 31 août par rapport à 2009. Un effet de la reprise et de la baisse des dépenses de relance.

Le déficit de l'Etat continue de diminuer par rapport aux niveaux record observés en 2009 durant la crise. Au 31 août, il a atteint 122,1 milliards d'euros, contre -127,4 milliards à la même période en 2009, selon les chiffres publiés ce vendredi par le ministère du Budget. Plus qu'une baisse des dépenses, c'est une hausse des recettes qui permet de combler quelque peu le trou des finances publiques.

Les encaissements sont «globalement en ligne» avec les prévisions, estime Bercy, à 169,5 milliards d'euros contre 141,5 milliards à fin août 2009. Les recettes fiscales nettes sont ainsi en hausse de 25,5 milliards d'euros par rapport à l'année passée. Un rebond dû à la reprise et à la fin de certaines mesures fiscales de relance.

Les dépenses ont quant à elle augmenté par rapport à la même période en 2009, à 270,1 milliards d'euros contre 237,9. Si «la progression de la dépense est globalement conforme à la prévision», le rebond s'explique notamment par l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant