Le déficit public se creuse en France en raison des dépenses pour l'Europe

le
89
Le déficit public se creuse en France en raison des dépenses pour l'Europe
Le déficit public se creuse en France en raison des dépenses pour l'Europe

Sur un an, le déficit de l'Etat s'est creusé de 2,6 milliards. Soit 59,3 milliards d'euros, contre 56,7 milliards fin juin 2012, annonce ce vendredi le ministère du Budget, qui assure que cet écart s'explique essentiellement par des dépenses européennes exceptionnelles. La France a notamment dépensé 3,3 milliards d'euros pour la dotation au mécanisme européen de stabilité et 1,6 milliard pour l'augmentation de capital de la Banque européenne d'investissement. «Hors ces éléments de nature exceptionnelle, le déficit à fin juin 2013 s'améliore de près de de 5 milliards par rapport à fin juin 2012», se défend le ministère.

Les dépenses de l'Etat (budget général et prélèvements sur recettes) atteignaient 196,2 milliards d'euros à fin juin (191,3 sans les dépenses exceptionnelles européennes) contre 185,2 milliards à la même date en 2012. Les recettes du budget général (nettes de remboursements et de dégrèvements) s'établissaient fin juin à 152,7 milliards d'euros, en hausse de 7,4 milliards par rapport à juin 2012. A noter la perception, début 2012, de 2,6 milliards de recettes perçue en l'échange de l'attribution de licences de téléphonie mobile 4G. Les recettes fiscales ont globalement augmenté de 9 milliards d'euros à fin juin, «ce qui témoigne d'une amélioration des encaissements par rapport au mois de mai», fait valoir Bercy.

Conforme aux prévisions ?

Ce bilan est «conforme à la prévision de dépenses de la loi de Finances 2013» selon le ministère. Fin juin, la Cour des comptes rendait public son rapport sur le déficit public de la France : face à des prévisions de recettes visiblement trop optimistes, le risque de voir le déficit déraper au-delà des 3,7% du produit intérieur brut (PIB) prévus dans le Programme de stabilité européen est grand, affirmait-elle à l'époque. Même le Premier ministre avait alors admis que le constat de l'instance de contrôle était «malheureusement vrai du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le samedi 10 aout 2013 à 10:11

    Moi Président... ouarf! quel bouffon, plus mauvais que Chirac, c'est dire...

  • fbordach le samedi 10 aout 2013 à 10:09

    Youpie, bienvenue au Kolkhoze! Continuez comme cela et les marchés vont se rappeler à vous. Attention, des taux obligataires supérieurs à 5% et c'est le défaut de paiement...

  • h.fasque le samedi 10 aout 2013 à 09:18

    votez FN et on sortira de ce gouffre !!

  • ref1929 le vendredi 9 aout 2013 à 22:43

    Et après certains diront que sans l'euro passerait en recession et aurait une economie et une monnaie au raz des paquerettes ... Quitte à creuser notre deficit autant que ce soit pour notre tete que pour tous ces pays que l'on subventionne à fond perdu et qui nous imposent leurs vetos.

  • nebraska le vendredi 9 aout 2013 à 22:14

    Pour les détracteurs de sarko (dont je fais maintenant parti mais en étant objectif), ils sont passés ou les restant du grand emprunt ????? Bouffés par grolland non ? J'ai faux ? MDR

  • nebraska le vendredi 9 aout 2013 à 22:12

    Elles ont bon dos les dépenses pour l'Europe, on a "signé" pour non ? la dette grecque, la dette espagnole, la dette portuguaise, la dette irlandaise, la dette chypriote, la dette croate MDR 20 milliards avant meme d'entrer dans l'UE (ue). Je continue ou j'arrète là pour le moment ?

  • M8040206 le vendredi 9 aout 2013 à 21:03

    Tout vas tres bien, Madame la Marquise, tout vas tres bien, tout vas TRES bien !!!

  • M3366730 le vendredi 9 aout 2013 à 19:44

    D'accord avec fbordach et d'autres. Concernant la dette de la France depuis l'arrivée de FH + 142 milliards d'euros soit maintenant un peu près un milliard par jour ! Total de la dette 1 912 MILLIARDS D'EURO http://www.contribuables.org/. Concernant les "dépenses européennes exceptionnelles" elle permettent pour les 3,3 milliards d'euros + 1,6 milliard d'emprunter ou se faire financer à tes taux extrêmement pas ou zéro ; donc il faut voir ce qu'en tire la France de la part de l'Europe !

  • fbordach le vendredi 9 aout 2013 à 19:20

    Ouarf, quand ce n'est pas la faute de Sarkozy c'est à cause de l'Europe! des pitres et des incapables, le changement c'est vraiment maintenant?

  • EuropeGa le vendredi 9 aout 2013 à 18:09

    En résumé, si la France sort de l'euro, c'est en qq semaines 5% de croissance et la création de 1,5 millions d'emplois dans les 3 ans.