Le déficit public en 2013 sera un peu supérieur aux prévisions

le
14
LE DÉFICIT PUBLIC SERA UN PEU SUPÉRIEUR À LA PRÉVISION
LE DÉFICIT PUBLIC SERA UN PEU SUPÉRIEUR À LA PRÉVISION

PARIS (Reuters) - Le déficit public de la France sera légèrement supérieur cette année aux prévisions, a annoncé mardi Pierre Moscovici, sans préciser s'il faisait référence à l'objectif du gouvernement (3,7% du PIB) ou à une estimation de 3,7%-3,9% qu'il a citée.

Le ministre de l'Economie et des Finances a précisé sur RMC et BFM TV qu'une croissance économique de 0,1% cette année était "un minimum", en soulignant que la Banque de France avait relevé à +0,2% sa prévision pour le troisième trimestre et que l'OCDE prévoyait désormais +0,3% en 2013.

Il a ajouté qu'il dévoilerait mercredi lors d'une conférence de presse la prévision de croissance pour 2014 et des premiers éléments du budget de la France pour l'an prochain, qui sera présenté au conseil des ministres le 25 septembre.

En 2013, "le déficit public sera légèrement supérieur à ce qui était attendu. Je rappelle que les prévisions de la Commission (européenne) étaient à 3,7% ou 3,9%", a-t-il dit.

Prié de dire si ce déficit serait donc supérieur à 3,7%, il a répondu : "Oui."

"Mais ce déficit est maîtrisé", a-t-il précisé. "La dépense publique est tenue" et ce léger dérapage s'explique par le choix du gouvernement de ne pas prendre d'autres mesures d'austérité qui auraient davantage fragilisé la croissance, a-t-il dit.

QUASI STABILISATION DES PRÉLÈVEMENTS

Pour l'an prochain, "le déficit public va baisser en 2014 par rapport à 2013 et (sera) sur une trajectoire qui nous permettra d'être en deçà de 3% en 2015", a dit Pierre Moscovici.

La Commission européenne a reporté de deux ans, à fin 2015, l'obligation pour la France de ramener son déficit sous 3% du PIB, ce qui doit permettre au gouvernement de relever son objectif de déficit fin 2014, jusqu'alors prévu à 2,9%.

"Ce qui compte, c'est le déficit structurel", a expliqué Pierre Moscovici, en référence au déficit calculé hors impact de la conjoncture. "De ce point vue là, la France (...) tiendra ses objectifs."

Le gouvernement prévoyait jusqu'à présent un déficit structurel ramené à 2,2% du PIB fin 2013, 1,2% fin 2014 et 0,4% fin 2015.

Il y aura l'an prochain "plus de deux tiers d'économies, il y en aura trois quarts" dans l'effort budgétaire prévu pour réduire les déficits, et la hausse des prélèvements obligatoires, sera "beaucoup moins" forte que les six milliards d'euros prévus jusqu'alors, a dit le ministre.

"Il y aura une quasi stabilité des prélèvements obligatoires en 2014", a-t-il ajouté.

La hausse de la TVA déjà programmée pour début 2014 pour financer une partie du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) "sera la seule hausse générale d'impôts pour les ménages", a-t-il promis.

La France prévoyait jusqu'alors pour l'an prochain un effort budgétaire de 20 milliards d'euros pour réduire les déficits, dont 14 milliards d'économies par rapport à croissance tendancielle des dépenses, dont 9 milliards pour l'Etat, des prévisions confirmées récemment. En pratique, le budget de l'Etat devait baisser de 1,5 milliard d'euros en 2014 par rapport à 2013.

Parallèlement, "il y aura des mesures pour le pouvoir d'achat", a ajouté Pierre Moscovici, sans préciser lesquelles.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le mardi 10 sept 2013 à 12:18

    Je n'ose meme pas imaginer la suite si la croissance ne sera pas au RdV, on sera a +de 4%!et cela malgré 30 Miliards d'impots supplementaires! Bouffon.s

  • jfvl le mardi 10 sept 2013 à 11:04

    Pas d'économie donc pas de surprise

  • M3154658 le mardi 10 sept 2013 à 10:55

    Déficit structurel ..; Mais l'Allemagne avec la m^me conjoncture rembourse sa dette et équilibre son Budget ..; Comment expliquez-vous cela ? Ah oui ... ce sont les emplois à 4Euros de l'heure ... Mais alors pourquoi tant de migration vers l'Allemagne ... pour gagner si peu ?

  • zebre66 le mardi 10 sept 2013 à 10:47

    A propos nous n'entendons plus les commentaires de ceux qui ont voté pour ce pingre et sa bande de menteurs mauvais en tout.

  • M3154658 le mardi 10 sept 2013 à 10:45

    @majerev ce n'est pas en faisant fuir les Entrepreneurs et en taxant le Capital que l'on recréera les conditions de la croissance ..; C'est élémentaire mon cher Watson !

  • M3154658 le mardi 10 sept 2013 à 10:42

    C'est bien ce que l'on disait ... La croissance , misérable que nous avons est encore à crédit ... C'est MERKEL et les autres Pays Européens qui se serrent la ceinture qui vont être content ... La FRANCE s'exonérée des efforts demandés aux autres ... BRAVO ... !!! C'est la faute à SARKO ...

  • marcus61 le mardi 10 sept 2013 à 10:35

    Ce gouvernement fait pire que le précédent: les taxes augmentent, on en crée une nouvelle tous les jours, et les déficits explosent. Mais bon, on va aller faire la gueguere en Syrie pour aider les isla m istes ça ira mieux après. Des clowns!!!!!!!!!

  • maijerev le mardi 10 sept 2013 à 10:28

    dans la continuité de Sarkozy/Fillon au pire mais avec la réduction des déficits en +

  • M4760237 le mardi 10 sept 2013 à 10:21

    Heureusement, tout ne baisse pas : la délinquance augmente. Vous voyez que la croissance est possible, avec la gauche !

  • M2280901 le mardi 10 sept 2013 à 10:12

    beaucoup plus d'impôts et plus de déficit , où passe notre argent ?

Partenaires Taux