Le déficit en France ramené à tout juste 3% du PIB en 2017

le
9
LE DÉFICIT EN FRANCE RAMENÉ À TOUT JUSTE 3,0% EN 2017
LE DÉFICIT EN FRANCE RAMENÉ À TOUT JUSTE 3,0% EN 2017

PARIS (Reuters) - Le déficit public de la France diminuerait à 3,5% de la richesse nationale l'an prochain puis 3,0% en 2017, soit des niveaux supérieurs à ce que prévoit le gouvernement, selon des économistes interrogés par Reuters dans le cadre d'une enquête trimestrielle.

Ces prévisions sont quasi inchangées par rapport à l'enquête précédente (-3,5% pour 2016 et -3,1% pour 2017) réalisée en juillet, alors que le ministère des Finances a assuré depuis que l'objectif pour 2015 (-3,8%) serait tenu avec "certitude".

Elles témoignent du caractère jugé toujours fragile de la trajectoire des finances publiques, dont les ambitions ont été revues à la baisse dans le programme de stabilité du printemps.

Celle-ci prévoit un déficit public ramené à 3,3% du PIB l'an prochain, puis 2,7% en 2017, soit nettement sous le seuil de 3% comme l'engagement en a été pris auprès de l'Union européenne.

Les économistes ont revu en baisse dans le même temps leurs anticipations pour la croissance française à 1,1% (-0,1 point) pour cette année et 1,4% (-0,2 point) pour l'an prochain. Pour 2017, leur prévision médiane se situe à 1,6% (-0,1 point).

Elles restent proches de celles du gouvernement, qui a bâti le projet de loi de finances 2016 sur une hypothèse de croissance de 1,5%, après 1,0% en 2015, et anticipe également une hausse de 1,5% du PIB en 2017.

Du côté des institutions internationales, l'OCDE voit une croissance française à +1,7% l'an prochain et le FMI à +1,5%.

La publication de cette enquête intervient au moment où des doutes s'expriment jusqu'au sein de la majorité sur la réalité des économies prévues l'an prochain dans les dépenses publiques.

La réalisation de l'effort de 50 milliards d'euros programmé sur la période 2015-2016 se heurte notamment à une inflation durablement basse qui atténue l'impact de mesures comme des gels de prestations.

Le gouvernement a prévu une inflation qui remonterait à 1% l'an prochain, un scénario qui a suscité des réserves de la part du Haut Conseil des finances publiques.

Les économistes interrogés par Reuters tablent pour leur part sur une inflation annuelle de 0,9% l'an prochain, soit 0,3 point de moins qu'ils ne le prévoyaient en juillet, après 0,1% en 2015, puis 1,3% en 2017.

(Yann Le Guernigou, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 le jeudi 15 oct 2015 à 18:19

    ON VA CRIER VICTOIRE ???? il semble que oui donc on n'avance nullement.

  • M156470 le jeudi 15 oct 2015 à 18:14

    M156, c'est bien vu mais t'as oublié les retraites anticipées et le travail du dimanche...

  • M7403983 le jeudi 15 oct 2015 à 18:00

    C'était déjà fixé à 2,8% Il y a comme un défaut . Le fautif ce n'est pas seulement Sapin, mais son copain de la promotion Voltaire Hollande, d'ailleurs plutôt en chair qu'en os ... Le pouvoir a l'air de lui faire profit !!!!!

  • JOG58 le jeudi 15 oct 2015 à 17:42

    Depuis quelques années les économistes se plantent en permanence, quant aux politiques ils sont incapable de prevoir quoi que ce soit. Alors que tous ces crétins arrêtent leur blabla stupide.

  • soulamer le jeudi 15 oct 2015 à 17:40

    c'est sur qu'en supprimant le modele... plus de dotations, plus de rsa bcp de transferts sociaux aux communes qui doivent se demer der ca peut en effet baisser....

  • angel001 le jeudi 15 oct 2015 à 17:33

    bla bla bla, blabla, blablabla.

  • calippe3 le jeudi 15 oct 2015 à 17:30

    2017 franchement attendons de voir 2016 et les mauvaises surprises

  • stricot le jeudi 15 oct 2015 à 17:26

    c'etait quand la derniere fois qu'on a vraiment realise les previsions de deficit a 2 ans? Dites-moi parce que je pense que j'etais pas ne...

  • p.bruns1 le jeudi 15 oct 2015 à 17:22

    Et mme Irma, elle prévoit quoi elle ????

Partenaires Taux