Le déficit de la Sécu à son plus bas niveau depuis 2002

le , mis à jour à 21:51
5
Le déficit de la Sécu à son plus bas niveau depuis 2002
Le déficit de la Sécu à son plus bas niveau depuis 2002

Le déficit de la Sécurité sociale (régime général et fonds de solidarité vieillesse) devrait fortement se réduire en 2016, à -7,1 milliards d'euros, son plus bas niveau depuis 2002, selon la synthèse du rapport de la Commission des comptes. En 2002, le déficit global de la Sécurité sociale avait été -4,8 milliards d'euros.

 

Le déficit du régime général (maladie, accident du travail, retraite et famille) serait divisé de moitié par rapport à 2015 pour atteindre -3,4 milliards d'euros grâce à un accroissement des recettes. Toutes les branches de ce régime devraient réduire leur déficit. Celui de l'Assurance maladie devrait se situer à -4,1 milliards d'euros (en amélioration de 1,7 milliard par rapport à 2015) du fait «d'une progression de ses recettes plus rapide que celle de ses dépenses».

 

Encore en léger déficit en 2015, la branche retraite serait en excédent de 1,1 milliard d'euros, une première depuis 2004. Néanmoins, en ajoutant le FSV qui verse les cotisations retraites de chômeurs et le minimum vieillesse, le solde resterait fortement déficitaire (-2,7 Mds d'euros) en raison de la situation dégradée de ce dernier. La branche famille s'améliore par rapport à 2015 pour atteindre un solde négatif d'un milliard d'euro. Le solde des accidents du travail lui reste stable à +700 millions.

 

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine vise un quasi-retour à l'équilibre du régime général de la Sécurité sociale en 2017, estimant que le quinquennat de François Hollande signera la fin «des déficits sociaux», a-t-elle annoncé dans une interview aux Echos à paraître vendredi. En 2017, le régime général (maladie, retraites, famille, accident du travail) «qui affichait 17,4 milliards de déficit en 2011 sera à 400 millions de l'équilibre», a affirmé la ministre à la veille de la présentation de son projet de budget de la sécu pour 2017. «L'histoire de ce quinquennat, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 il y a 11 mois

    qui finance les déficits des régimes spéciaux, les caisses avec un S .... des élus.., les indemnités non imposables des députés sénateurs etc.... ..etc.... (chute, on ne doit pas en parler pendant la campagne électorale!) etc,

  • b.renie il y a 11 mois

    Parler de la disparition des déficits des comptes sociaux est un abus de langage les retraites,l'Unedic les budgets des collectivités etc ... sont toujours dans le rouge. Pour la Secu l'équilibrage des comptes résulte de manoeuvre qui ont un coût qualité des soins et conditions d'accés. Le vrai problème de la Sécu est qu'il y a trop de bénéficiaires qui ne cotisent pas ou ne paient pas les soins qu'ils viennent quérir en France. Il y a de l'ordre à mettre en cela

  • M609159 il y a 11 mois

    A force de dérembourser les médicaments ne pas augmenter les retraites mais qui paie cela. Que l on commence par arreter de ponctionner le régime général pour renflouer les caisses des régimes speciaux et là les économies seront réelles

  • paspil il y a 11 mois

    vu le prix que la secu paye les medicaments aux laboratoires ... au moins avec la lutte contre la corruption , l ' Italie a fait de belles economies ... visiblement nous on depense sans compter ...

  • M3182284 il y a 11 mois

    C'est parce que le déficit est moins important - mais cela reste un déficit - que la miistre dit modestement avoir sauvé la sécu?...