Le déficit de l'État s'est réduit en septembre

le
0
La dégradation de l'économie ne s'était pas encore faite sentir dans les comptes. Le gouvernement a donc dû prendre des mesures de rigueur pour que les déficits continuent de baisser en 2011 et 2012.

Le déficit de l'État s'améliore, même s'il reste très élevé. A fin septembre, il atteignait 92,7 milliards d'euros, contre 124,2 milliards un an plus tôt, selon les chiffres publiés aujourd'hui par le ministère du Budget.

Contrairement à 2010, le Budget de l'État n'a pas à supporter cette année des dépenses exceptionnelles, comme la réforme de la taxe professionnelle et le programme des investissements d'avenir. La seule vraie mesure coûteuse est le premier plan d'aide à la Grèce, qui va grever le déficit budgétaire français de 7,6 milliards en 2011, contre 4,4 milliards en 2010.

Plus fondamentalement, les dépenses de l'État sont maîtrisées... à l'exception de la charge d'intérêts de la dette, est en hausse de 4,2 milliards entre septembre 2010 et septembre 2011. C'est la conséquence de l'augmentation de l'endettement public français. Le ministère du Budget table désormais sur une charge de la dette de 46,8 milliards en 2011, après 40,5 milliards e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant