Le déficit de l'État s'est réduit en 2012

le
1
Les hausses d'impôt ont dopé les rentrées fiscales. Les dépenses ordinaires de l'État ont baissé en 2012, une première historique. Mais l'écart entre charges et recettes reste toujours abyssal.

Le déficit de l'État s'est amélioré en 2012: il a atteint 87,2 milliards d'euros, contre 90,7 milliards en 2011, selon des chiffres de Bercy publiés vendredi et qui confirment des données de mi-janvier. Pas de quoi crier victoire toutefois. L'État est encore très loin des niveaux de déficit qui prévalaient avant la crise (34,7 milliards en 2007), et a fortiori de l'équilibre budgétaire.

Le trou est même un peu plus élevé, de 1 milliard, que ce que prévoyait le gouvernement lors du dernier texte financier de décembre. En cause: des recettes de TVA décevantes. Le repli de la consommation en 2012 a pesé. «Nous regarderons aussi si davantage d'entreprises ont demandé un remboursement plus rapide de TVA, mensuel au lieu de trimestriel. Cela a pu jouer en fin d'année», ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • speedy36 le vendredi 8 fév 2013 à 15:26

    et c'est pas grace à sarkozy !!!! lui nous a projeté dans le mur pendant cinq ans, et c'est un socialiste (comme jospin en 1997/2001) qui se charge de réparer les dégats... ce qui prouve que l'anerie de dire que les socialistes jettent l'argent par les fenetres, est une absurdité sans nom