Le déficit de l'État s'est réduit de 4,3 milliards d'euros en un an

le
4
Le déficit de l'État s'est réduit de 4,3 milliards d'euros en un an
Le déficit de l'État s'est réduit de 4,3 milliards d'euros en un an

Le déficit de l'État s'est réduit de 4,3 milliards d'euros fin juillet par rapport à la même période de l'année précédente et s'est établi à 79,8 milliards d'euros, a annoncé ce mardi Bercy. Les dépenses ont diminué de 4,2 milliards d'euros par rapport à la même période de 2014 pour s'établir à 229,3 milliards d'euros au 31 juillet. A l'inverse, les recettes ont pour leur part augmenté de 2,9 milliards d'euros, atteignant 173 milliards d'euros fin juillet.

Les recettes fiscales contribuent largement à la réduction de ce déficit. Elles ont augmenté de 2,3 milliards d'euros par rapport à la même période un an auparavant. «Les recouvrements au 31 juillet 2015 sont en ligne avec les prévisions du programme de stabilité qui anticipent un déficit public de 3,8 % pour l'année 2015», explique Bercy.

Le défit commercial se creuse

Dans le détail, les recettes de l'impôt sur le revenu ont augmenté de 7,6 %, tandis que celles de l'impôt sur les sociétés (IS) ont chuté de 36,7 %. Ce dernier chiffre pourrait être préoccupant mais Bercy relativise en estimant qu'il s'agit d'un «effet temporaire lié à un effet calendaire sur le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE)». Le coût de ce dernier étant concentré sur les mois de mai, juin et juillet. «Il reste deux acomptes à percevoir en septembre et en décembre», reprend Bercy. En outre, la diminution de l'impôt sur les sociétés est liée à la montée en charge du CICE dont le taux est passé de 4 à 6 %.

Parallèlement, les recettes non fiscales ont de leur côté augmenté de 100 millions d'euros. Là aussi l'effet est conjoncturel. Elles proviennent «d'un produit des amendes supérieur à l'an passé» notamment avec l'amende record de 950 millions d'euros infligée par l'Autorité de la concurrence contre les fabricants de produits d'hygiène et d'entretien.

Si les caisses de l'Etat se portent relativement mieux, la situation des entreprises est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernierj le mardi 8 sept 2015 à 12:04

    Je ne comprends pas comment 4,2 milliards de dépenses en moins plus 2,9 milliards de recettes en plus font 4,3 milliards de déficit en moins ???4,2 + 2,9 chez moi cela fait 7,1 et non 4,3Ceci dit pour les basses d'impot on est refait, on voit bien qu'ils ont encore augmentés.

  • miez1804 le mardi 8 sept 2015 à 11:29

    Heureusement que le petrole est 50% moin cher que l'année dernier!!!!!!

  • M8252219 le mardi 8 sept 2015 à 11:24

    ET PAS PETIT 75 MILLIARDS QUI S'AJOUTE AUX 2000 MILLIARDS . Avec les cadeaux clientélistes prévu par François l'année prochaine c'est 100 milliards de déficit

  • dupon666 le mardi 8 sept 2015 à 11:20

    Ca reste tout de meme un deficit