Le déficit de l'État plus important que prévu en 2013

le
0

Le solde budgétaire s'est réduit de 12,2 milliards d'euros en un an. Mais il est nettement supérieur aux prévisions initiales, du fait notamment de rentrées fiscales décevantes.

C'est une mauvaise surprise, qui pose la question de l'efficacité des hausses d'impôts. Le déficit de l'État a certes été réduit de 12,2 milliards en 2013 en un an, passant de 87,1 à 74,9 milliards d'euros, et on ne peut que s'en réjouir. Le hic, c'est qu'il a fortement dérivé par rapport au projet de loi de finances initiale (LFI), présenté en sep­tembre 2012, qui tablait sur un solde de 61,5 milliards. Le gouvernement avait bien ajusté ses estimations dans le projet de loi de finances rectificative (PLFR) de fin d'année, voté en décembre. Mais cette dernière prévision avait encore sous-estimé le déficit final de 2,7 milliards.

Paradoxalement, cet écart s'explique par des recettes fiscales bien plus faibles qu'escompté, malgré une forte hausse du taux de prélèvements obligatoire...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant