Le déficit de l'État ne s'améliorera pas en 2014

le
0
Il s'agit d'une année blanche pour le redressement des comptes de l'État. La faute à des recettes fiscales atones. Les hausses d'impôt, encore nombreuses en 2014, ne portent presque plus de fruits. » Le dernier budget excédentaire remonte à?. 1974 » Le grand écart budgétaire permanent

«Cap sur la croissance et l'emploi»: c'est ce mot d'ordre, pour le moins volontariste, qui figure sur le dossier de presse de présentation du budget 2014, dévoilé ce mercredi matin. Mais le détail des chiffres et des mesures de ce deuxième grand budget de la majorité se révèle beaucoup moins enthousiasmant. Le déficit public (qui agrège celui de l'État, de la Sécurité Sociale et des collectivités locales) sera encore de 3,6 % du PIB en 2014, après 4,1 % en 2013. Certes, Bruxelles a donné jusqu'en 2015 à la France pour passer sous la barre des 3 %. Il n'empêche, à un tel niveau, le trou des finances publiques alimente la spirale de l'endettement. La dette publique atteindr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant