Le déficit commercial va pulvériser son triste record

le
0
L'écart entre importations et exportations devrait atteindre 75 milliards cette année en France, selon Bercy. En cause, la facture énergétique et la perte de compétitivité de l'industrie française.

«Notre industrie cale à l'export», a reconnu le secrétaire d'État au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, lors d'une audition mardi après-midi devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale. Bercy table ainsi sur un déficit commercial record cette année à 75 milliards d'euros, rapporte Les Echos qui cite le chiffre prévisionnel avancé par Pierre Lellouche. Le fossé entre importations et exportations devrait ainsi dépasser le sombre record de 2008 où l'Hexagone affichait 56 milliards d'euros de déséquilibre commercial.

Le secrétaire d'État au Commerce extérieur explique cette dégradation par l'envolée de la facture énergétique mais, plus inquiétant, par une perte de compétitivité de l'industrie française. Pierre Lellouche n'a pas masqué son inquiétude : «C'est notre capacité de production en France qui est en cause. La question de fond est celle de la compétitivité de nos entreprises».

Pour un dispositif d'aide à l'export

L'industrie manufa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant