Le déficit commercial français en légère baisse en octobre

le
0
CONTRACTION DU DÉFICIT COMMERCIAL FRANÇAIS À 4,69 MILLIARDS D'EUROS EN OCTOBRE
CONTRACTION DU DÉFICIT COMMERCIAL FRANÇAIS À 4,69 MILLIARDS D'EUROS EN OCTOBRE

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est légèrement contracté en octobre grâce à une progression des exportations par rapport à septembre pendant que les importations restaient stables.

Selon les données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables publiées vendredi par les Douanes, le solde de la balance commerciale s'est inscrit à -4,69 milliards d'euros en octobre après -5,0 milliards, un chiffre légèrement révisé à la baisse, un mois plus tôt

Le solde cumulé sur les dix premiers mois de l'année s'établit à -55,8 milliards d'euros contre -63,5 milliards à fin octobre 2011. Calculé sur les douze mois à fin octobre, il atteint -66,7 milliards, un montant à comparer avec le déficit record de 73,7 milliards enregistré sur l'ensemble de 2011.

Le déficit du mois de septembre avait été annoncé précédemment à 5,033 milliards d'euros.

En octobre, les exportations sont ressorties à 37,78 milliards d'euros en octobre contre 37,54 milliards en septembre, une progression due à la reprise des exportations industrielles, tout particulièrement les produits chimiques et le pétrole raffiné.

Mais les matériels de transport ont vu les leurs se contracter du fait de moindres livraisons d'Airbus et des ventes de l'industrie automobile, qui marquent à nouveau le pas.

Vingt-sept Airbus ont été exportés sur le mois pour un montant de 1,63 milliard d'euros contre 22 pour 2,08 milliards en septembre. L'absence de gros porteur A380 dans les livraisons d'octobre, alors qu'il y en avait eu quatre en septembre, explique la différence de valeur.

Les exportations de produits agricoles ont par ailleurs vivement progressé en octobre, grâce notamment aux livraisons de blé.

Les importations se sont inscrites de leur côté à 42,47 milliards d'euros après 42,54 milliards un mois plus tôt. Le déficit du solde énergétique s'est creusé à nouveau du fait du redémarrage d'une raffinerie qui était à l'arrêt en septembre et les importations ont également progressé de façon importante pour les minerais métalliques et la houille.

Hors énergie et industries extractives, les importations ont reculé dans la plupart des secteurs.

Par zones géographiques, le déficit commercial de la France avec le reste de la zone euro s'est contracté à 3,2 milliards d'euros contre 3,9 milliards en septembre, dont 1,42 milliards contre 1,47 milliard avec la seule Allemagne. Mais celui avec l'Asie s'est creusé à 2,1 milliards après 1,6 milliard.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant