Le déficit commercial de la France au plus bas depuis 25 mois

le
2
LE DÉFICIT COMMERCIAL FRANÇAIS AU PLUS BAS DEPUIS 25 MOIS
LE DÉFICIT COMMERCIAL FRANÇAIS AU PLUS BAS DEPUIS 25 MOIS

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est réduit à 4,334 milliards d'euros en novembre, son niveau le plus faible depuis octobre 2010, sous l'effet d'une contraction des importations industrielles et d'hydrocarbures, selon les données CVS/CJO publiées mardi par les Douanes.

Le solde cumulé sur les onze premiers mois de l'année 2012 s'établit à -60,6 milliards d'euros contre -68,8 milliards à fin novembre 2011 (CVS/CJO).

En cumul sur les douze derniers mois, le déficit atteint 65,8 milliards d'euros en données brutes contre 74,2 milliards sur l'ensemble de l'année 2011, un chiffre qui avait constitué un nouveau record.

Le déficit d'octobre a été révisé légèrement à la hausse à 4,710 milliards d'euros.

En novembre, "les échanges industriels se contractent nettement, de façon plus marquée à l'importation, du fait notamment du recul des acquisitions aéronautiques et des achats de machines industrielles", écrivent les Douanes.

"A l'exportation, les livraisons d'Airbus retrouvent un haut niveau et la baisse affecte surtout les biens intermédiaires."

Les exportations FAB sont ressorties à 36,494 milliards en novembre contre 37,534 milliards en octobre, soit leur plus faible niveau depuis juin.

L'évolution trimestrielle des exportations est de +0,2% par rapport aux trois mois précédents et de +2,2% par rapport aux trois mêmes mois un an plus tôt.

NETTE BAISSE DES IMPORTATIONS

Les importations se sont inscrites à 40,828 milliards d'euros après 42,244 milliards un mois plus tôt, pour atteindre leur plus faible niveau depuis décembre 2010.

L'évolution trimestrielle des importations est de -1,7% par rapport aux trois mois précédents et de -1,0% par rapport aux trois mêmes mois un an plus tôt.

Côté importations, "les approvisionnements en hydrocarbures naturels, produits raffinés et minerais se réduisent. Des baisses très prononcées interviennent par ailleurs pour les acquisitions aéronautiques à l'Allemagne (fabrication coordonnée d'Airbus) et pour les machines industrielles, ainsi que pour les équipements électriques et ménagers", notent les Douanes.

Les importations depuis l'Union européenne diminuent nettement, notamment depuis l'Allemagne.

Côté export, "les exportations industrielles marquent nettement le pas", notent les Douanes. "Le recul touche les biens intermédiaires mais également les produits pétroliers raffinés, les boissons, les équipements informatiques et électriques et les produits de l'industrie automobile."

Les ventes diminuent vers l'Union européenne, notamment vers les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l'Italie et le Luxembourg.

Elles fléchissent modérément vers les pays tiers, une forte poussée vers l'Asie (aéronautique) compensant pratiquement les diminutions vers l'Amérique (aéronautique, chimie/pharmacie), l'Europe hors Union européenne (aéronautique) et l'Afrique (informatique, pharmacie).

Les ventes d'Airbus (30 appareils) ont représenté 2,52 milliards d'euros sur le mois contre 1,63 milliard en octobre (27 appareils).

Jean-Baptiste Vey, édité par Emmanuel Jarry

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le mardi 8 jan 2013 à 10:23

    et nos gouvernants font pour le mieux pour aggraver la situation semble t il ,,,les salaries apprecieront

  • jeepinv le mardi 8 jan 2013 à 10:20

    Normal. Après les impôts et avec le chômage, les gens n'ont plus d'argent pour consommer.