Le déficit budgétaire à fin juillet à 80,8 milliards d'euros

le
7
LE DÉFICIT BUDGÉTAIRE À FIN JUILLET EN BAISSE SUR UN AN
LE DÉFICIT BUDGÉTAIRE À FIN JUILLET EN BAISSE SUR UN AN

PARIS (Reuters) - Le déficit du budget de l'Etat français s'élevait à 80,8 milliards d'euros à fin juillet, en baisse d'un milliard par rapport à la même période il y a un an, selon les données publiées vendredi par le secrétariat d'Etat au Budget.

Il intègre une avance exceptionnelle de 5,4 milliards d'euros octroyée à l'Agence de services et de paiement (ASP), qui sera remboursée dans le courant de l’année, au titre du préfinancement des aides communautaires de la politique agricole commune, est-il souligné dans le communiqué du ministère.

Retraité de cette avance exceptionnelle, le déficit est en amélioration de 4,3 milliards d'euros par rapport à l'année précédente, précise Bercy en ajoutant que le déficit au 31 juillet est appelé à se résorber au dernier trimestre avec la perception des impôts locaux.

A fin juillet, les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) s'établissaient à 228,2 milliards d'euros contre 229,3 milliards un an plus tôt, soit une baisse de 0,5%.

A la même date, les recettes s'élevaient à 177,4 milliards, contre 173,0 milliards à fin juillet 2015, soit une progression de 2,6%.

Les seules recettes fiscales nettes progressent de 2,1% à périmètre constant (3,6% à périmètre courant), à 170,5 milliards.

Cette hausse de près de six milliards d'euros a principalement été alimentée par la progression de 2,8% (à périmètre constant) des recettes de la TVA, à 85,4 milliards, et des rentrées liées à TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) (+24,8% à 9,0 milliards).

Les rentrées d'impôt sur les sociétés s'inscrivent en revanche en baisse de 0,3% à 8,6 milliards d'euros.

La loi de finances pour 2016 prévoit un déficit budgétaire en légère hausse, à 72,3 milliards d'euros contre 70,5 milliards en 2015.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 il y a 3 mois

    http://www.contribuables.org/«+Les+contribuables+continuent+à+payer+les+privilèges+des+retraités+de+la+SNCF+et+de+la+RATP+»+%28IREF%29

  • 445566ZM il y a 3 mois

    "80,8 milliards d'euros à fin juillet", et dans la dernière phrase "La loi de finance 2016, prévoit un déficit budgétaire... à 72,3 milliards". Nos gouvernants, et nos journalistes ne voient toujours pas de problème... nous le voyons.

  • M9435767 il y a 3 mois

    Il faudrait peut être aussi mentionner les transferts de charges vers les collectivités locales, qui permettent à l'état d'alléger les dépenses sans le moindre effort et sans baisse de la pression fiscale au niveau national ce qui est le cas le fardeau s'accroit pour le contribuable au global notamment par les impôts fonciers

  • M9941825 il y a 3 mois

    la DETTE est loin de voir son chiffre diminué =le redressement ne semble pas pour 2016

  • jmmerle il y a 3 mois

    7 mois de déficit pour entretenir et pour financer l'évasion fiscale. Bravo Bercy !!! Merci msieur Hollande.

  • M7346902 il y a 3 mois

    la baisse du prix du carburant a la pompe a un effet positif sur les rentrées fiscales car la TICPE (TIPP° est calculée en volume de façon fixe . carbu moins cher ---> plus de km parcourus, à plus grande vitesse ---> plus d accidents, plus de morts (cf stat routières depuis 2 ans), plus d argent dans les caisses de l Etat .

  • jmlhomme il y a 3 mois

    1.2 % ....Quel effort d'orthodoxie budgétaire !