Le défi corse de Marine Le Pen

le
0
La présidente du Front national cherche à implanter son parti dans l'île de Beauté.

Ils ont choisi le petit marché d'Ajaccio pour rencontrer les Corses et promouvoir la liste Ajaccio Bleu Marine du candidat José Risticoni. Lorsque Marine Le Pen et Louis Aliot sortent de la voiture pour rejoindre les commerçants matinaux de la place Maréchal-Foch, le maire de la ville, Simon Renucci, ne tarde pas à surgir. «Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous», lâche, amusé, l'élu «corse social-démocrate apparenté au PS» en ­citant Nietszche. Visiblement, il est content de son effet et ravi d'avoir pu s'adresser à la présidente du Front national devant les caméras. «J'ai simplement voulu lui dire qu'il était facile de surfer sur les difficultés des gens mais que les solutions proposées hors de l'Europe n'auront pas succès.» Sans perdre son sourire et avec la même cordialité, Marine Le Pen renvoie son interlocuteur aux résultats «désastreux» de cette même Europe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant