Le décret US ne s'applique pas aux voyageurs partis du Royaume-Uni-Foreign Office

le
0
    LONDRES, 30 janvier (Reuters) - Le Foreign Office 
britannique a annoncé dimanche soir que les restrictions 
migratoires imposées par Donald Trump ne concernaient que les 
personnes parties des sept pays à majorité musulmane cités dans 
le décret signé vendredi. 
     Les voyageurs en provenance d'autres pays, notamment du 
Royaume-Uni, ne feront pas l'objet de contrôles supplémentaires, 
quelle que soit leur nationalité ou leur lieu de naissance, 
poursuit le ministère des Affaires étrangères britannique dans 
un communiqué. 
    Le chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, qui a 
critiqué dimanche le décret signé par le président des 
Etats-Unis, a demandé des éclaircissements aux autorités 
américaines, a annoncé le Foreign Office dans ce communiqué. (http://bit.ly/2khqkIl) 
    Le décret signé par Donald Trump interdit pendant quatre 
mois l'entrée des réfugiés aux Etats-Unis et suspend pendant au 
moins 90 jours l'arrivée de voyageurs en provenance de sept pays 
musulmans dont la Syrie. 
    Les voyageurs dotés de la double nationalité britannique et 
d'un des sept pays énumérés par le décret ne seront soumis à des 
contrôles supplémentaires que dans le cas où leur voyage aux 
Etats-Unis a commencé dans un de ces pays. 
    "Les Etats-Unis ont réaffirmé leur engagement ferme en 
faveur du traitement rapide de tous les voyageurs issus du 
Royaume-Uni", a poursuivi le ministère. 
     
 
 (Parikshit Mishra et Paul Sandle; Julie Carriat pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant