Le débat sur le remplacement de DSK au FMI est ouvert

le
0
Certains n'ont pas attendu de savoir si Dominique Strauss-Kahn serait traduit en justice pour parler ouvertement de son remplacement. Une décision va devoir être prise maintenant que DSK a démissionné.

Avant même que Dominique Strauss-Kahn annonce sa démission ce jeudi matin, les États-Unis, premier actionnaire du Fonds Monétaire International (FMI), devant la Chine, avaient déjà ouvert en grand le débat de la sélection du remplaçant du patron de l'institution monétaire. «Manifestement Dominique Strauss-Kahn n'est pas en mesure de gérer le FMI», a déclaré Tim Geithner mardi soir. C'était le premier commentaire public du secrétaire américain au Trésor sur la situation personnelle de DSK. «Il est important que le conseil d'administration du FMI mette en place de manière formelle quelq'un qui agisse en tant que directeur général pour une période intérimaire», a ajouté Tim Geithner qui connaît très bien le FMI pour y avoir été un de ses hauts responsables de 2001 à 2003. 

Quelques heures plus tôt, la question de la succession avait été déjà portée sur la place publique par des dirigeants européens. Notamment par Angela Merkel, puis par les minis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant