Le débat sur le diesel déstabilise le marché auto

le
1
La cacophonie du gouvernement sur une éventuelle prime à la casse, ou sur un alignement de la fiscalité du gazole sur celle de l'essence, risque de freiner des ventes déjà déprimées en France. » VIDÉO - La taxation du diesel divise le gouvernement

Déjà très fragile, le marché automobile français n'avait pas besoin d'être déstabilisé par les incertitudes sur l'avenir du diesel. Si une augmentation des taxes sur le gazole est écartée cette année, un alignement sur le prix de l'essence (17 centimes d'écart par litre) reste une «piste de travail» pour Matignon. De même, Arnaud Montebourg réfléchit à une «prime de conversion» pour les véhicules diesel anciens, aux contours encore indéfinis.

«Quand il y a de l'incertitude, ça crée forcément des comportements attentistes. Le consommateur qui se demandait s'il va investir dans un ­véhicule diesel va différer son achat avant d'en savoir plus»,explique Flavien Neuvy, responsable de l'observatoire Cetelem de l'...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2734309 le mardi 5 mar 2013 à 10:07

    Quels c0ns ces soces. A croire qu'ils veulent vraiment tuer le pays !