Le débat sur «la faillite» de la France relancé

le
0
Techniquement, l'Hexagone est loin du défaut de paiement et donc de la banqueroute, même si les voyants sont nombreux à être passés dans le rouge.

Lorsque François Fillon avait affirmé le 21 septembre 2007 être «à la tête d'un État qui est en situation de faillite», l'ex-premier ministre avait lancé une polémique qui lui avait valu de se faire sèchement recadrer par Nicolas Sarkozy. Et qui ressurgit aujourd'hui. Dimanche, Michel Sapin s'est laissé entraîner sur une pente périlleuse: comme on lui demandait, sur Radio J, s'il considérait que l'«État était en faillite» ou comme Michel Rocard qu'il y avait «le feu», le ministre du Travail a ­répondu: «C'est un État totalement en faillite!»«C'est la raison pour ­laquelle il a fallu mettre en place des programmes de réduction des déficits et aucune sirène ne doit nous dé­tourner de cet objectif de la diminution des déficits, a-t-il argumenté. C'est ­fondamental pour le financement ­de notre économie, et la création ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant