Le débat fiscal reprend en Allemagne sur fond de grande coalition

le
0
Pour séduire le SPD, des conservateurs n'excluent plus des hausses d'impôts.

Tout est discutable. Et pour trouver un partenaire de coalition, la CDU, après sa large victoire de dimanche, va devoir faire des concessions: ni le SPD, ni les Verts ne se précipitent dans ses bras. Le camp d'Angela Merkel doit faire un premier pas. En signe d'ouverture, les conservateurs pourraient-ils revoir l'une de leurs promesses phares de campagne?

Selon le journal populaire Bild, le secrétaire général de la CDU, Hermann Gröhe, n'exclurait pas une hausse de la fiscalité pour les plus riches à 47 % ou 49 %, ce que demandait le SPD. Des propos qu'il a démentis jeudi. Mais mercredi, le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, ne semblait pas non plus écarter la question fiscale des négociations. Il faut «voir comment se passent les discussions», a-t-il expliqué tout en rappelant son opposition de principe. Pour l'instant, ce sont des spéculations. Pendant des mois, A...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant