Le débat autour du retrait du texte sur les retraites divise le PS

le
0
Parmi les socialistes, il y a ceux qui exigent un retrait de la réforme des retraites et ceux qui ne croient pas à ce genre de demande.

«Le gouvernement va retirer son texte, doit le retirer», martelait Ségolène Royal, mardi soir sur TF1. «Je ne parle pas de retrait, mais je demande une initiative politique», explique, en privé, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault. Il propose plutôt de «geler le texte tel qu'il est aujourd'hui, parce que tout n'est pas forcément à rejeter» dans le projet du gouvernement.

Ils sont quelques-uns au PS à surveiller ainsi leurs propos, et les moins radicaux ne cherchent pas à échauffer les esprits. Un député avoue son scepticisme : «Je ne crois pas du tout que le gouvernement va retirer son texte.» L'ancien premier secrétaire François Hollande manie aussi la nuance. «Il faut que la porte du gouvernement s'ouvre et qu'une discussion sur la base du projet actuel puisse se faire avec le gouvernement et les partenaires sociaux», a-t-il déclaré mercredi soir sur France 2. Le député de l'Essonne et maire d'Évry Manuel Valls parle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant