Le Danemark veut rétablir le contrôle frontalier avec l'Allemagne

le , mis à jour à 11:39
2

(Précisions, contexte) COPENHAGUE, 30 juin (Reuters) - Le nouveau ministre danois des Affaires étrangères, Kristian Jensen, a informé son homologue allemand de son intention de rétablir le contrôle à la frontière entre les deux pays tout en respectant les règles de l'espace Schengen, a annoncé mardi le ministère, confirmant des informations de presse. Le rétablissement des contrôles aux frontières pour lutter contre l'immigration clandestine est l'une des revendications du Parti populaire danois (Dansk Folkepart, DF), formation eurosceptique et xénophobe arrivée deuxième aux élections législatives du 18 juin et dont les discussions avec les libéraux en vue de former un gouvernement de coalition de centre-droit n'ont pas abouti. Les libéraux de Lars Løkke Rasmussen ont formé ce week-end un gouvernement minoritaire qui ne détient que 34 des 179 sièges au Parlement et dépendra donc pour sa survie du soutien du DF. Le Danemark comme l'Allemagne font partie de l'espace de libre-circulation des personnes régi par l'accord de Schengen. En 2011, Copenhague avait déjà rétabli pendant plusieurs mois les contrôles à la frontière entre le Jutland, la partie continentale du Danemark, et l'Allemagne, inspectant les véhicules mais pas les passeports des voyageurs. Cette initiative avait reçu de vives critiques au Parlement européen et la Commission de Bruxelles avait fait part de son intention de vérifier que la législation européenne était bien respectée, avant que la mesure ne soit abandonnée. L'accord de Schengen stipule l'interdiction de rétablir des frontières internes, "sauf ponctuellement et pour des motifs liés à l'ordre public ou de sécurité intérieure". Des contrôles douaniers sont ainsi permis dans l'espace Schengen, mais uniquement à l'intérieur d'une zone proche de la frontière et de manière aléatoire. Des contrôles permanents sont en revanche interdits. (Sabina Zawadzki; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le mardi 30 juin 2015 à 12:02

    Il y a interdiction de rétablir des frontières internes, "sauf ponctuellement et pour des motifs liés à l'ordre public ou de sécurité intérieure". C'est bien le cas, non ?

  • M940878 le mardi 30 juin 2015 à 11:40

    très bien certains pays commence à réagir face à l'invasion d'une certaine population avec sa croyance rétrograde et mortifère