Le dalaï-lama va renoncer à son rôle politique

le
0
Le temps est venu, selon lui, de laisser sa place à un nouveau chef «librement élu» pour lui succéder à la tête du gouvernement tibétain en exil. Il n'abandonne toutefois pas son rôle spirituel.

Le dalaï-lama va se retirer. Le chef spirituel des Tibétains en exil a annoncé jeudi son intention de renoncer à son rôle politique, estimant que le temps était venu de laisser sa place à un nouveau dirigeant «librement élu». Il avait déjà évoqué à plusieurs reprises son retrait de la fonction de chef du gouvernement tibétain en exil un rôle principalement officiel -, sans pour autant abandonner son rôle spirituel. Mais cette fois-ci, le dalaï-lama a annoncé qu'il déposerait un amendement permettant d'engager sa succession dès la semaine prochaine, lors de la session du Parlement tibétain. Une annonce qualifiée de «ruse» destinée à «tromper la communauté internationale» par Pékin, qui a rapidement réagi à travers la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

«Mon désir de transmettre l'autorité n'a rien à voir avec une volonté de renoncer aux responsabilités», a expliqué jeudi le prix Nobel de la paix lors d'un discours à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant