Le culte de la mobilité fait partout des ravages

le
0
Les Français seraient plus fidèles à leur entreprise qu'à leur conjoint. 42% des salariés sont aujourd'hui dans la même société depuis plus de dix ans.

Les avocats se frottent les mains outre-Atlantique. Le marché des divorces a fini par se réveiller, après deux années de torpeur. «Ils ont commencé à repartir à la fin de 2010, alors que leur nombre avait chuté de 24% en 2008 et de 57% en 2009», vient de confier à l'AFP Linda Lea Viken, la présidente de l'American Academy of Matrimonial Lawyers. Il n'y a pas que les professionnels du droit pour s'en féliciter, dans un pays qui dénombre normalement 4,95 ruptures matrimoniales pour 1000 habitants chaque année. Record mondial: c'est pratiquement deux fois et demie plus qu'en France. Le mouvement de reprise des «séparations de corps» exprime la meilleure santé économique du pays. Si les Américains osent à nouveau se séparer, c'est qu'ils se sentent assez solides pour affronter une opération financièrement coûteuse.

Vive la flexibilité, ressort traditionnel de l'Amérique, de sa prospérité et de ses mœurs, qu'il s'agisse des contrats de travail ou de ma­ri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant