Le CSA veut réguler les magasins d'applications mobiles

le
0
Le gendarme des médias aimerait s'interposer entre Apple ou Google et les éditeurs d'applications de contenus.

C'est le sujet qui monte. Jeudi 20 juin, au colloque média NPA-Le Figaro, Olivier Schrameck, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), a estimé «qu'un fabricant de terminaux connectés ou un magasin d'applications mobiles joue dans l'accès aux contenus et aux services un rôle crucial auquel la régulation ne peut rester indifférente. Se concentrer sur les seuls opérateurs hertziens et satellitaires ou sur les fournisseurs d'accès Internet, c'est ne pas saisir l'ampleur et les potentialités du rôle de la distribution».

Abus de position

Le but recherché est clair. Alors que le rapport Lescure appelle à un élargissement du rôle de régulateur du CSA vers l'Internet, le président du CSA reprend la balle au vol. Et il indique clairement au législateur, qui va examiner la loi audiovisuelle de 2014 transposant les recommanda...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant