Le CSA prend la défense de France Télévisions

le
0
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel sort de sa réserve habituelle et demande à l'État de sécuriser les ressources du groupe de media.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), jusque-là très discret sur le dossier France Télévisions, sort du bois. Une semaine après l'audition de Rémy Pflimlin, son président, et quarante-huit heures après qu'Aurélie Filippetti a rendu publiques les principales lignes du futur contrat d'objectifs et de moyens (COM) qui liera France Télévisions à l'État, le CSA plaide en faveur du groupe public. Hier, lors de leur réunion en plénière, les neuf sages de la Tour du quai de Javel ont demandé à l'État de prendre sa responsabilité. S'ils enregistrent la baisse de 2% des ressources publiques sur trois ans, ils exigent désormais que «France Télévisions puisse bénéficier d'une prévisibilité et d'une sûreté de ses moyens financiers pour atteindre les objectifs sur lesquels elle se sera engagée».

En creux, le CSA s'insurge cont...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant