Le cri d'alarme des producteurs de volailles

le
0
Face à la décision de Bruxelles de mettre fin à ses aides, Doux et Tilly-Sabco - les deux principaux exportateurs européens de poulets - appellent l'État français à «assumer pleinement ses responsabilités».

Le couperet est tombé ce jeudi. Il a pris de court les deux principaux exportateurs européens de volailles, les français Doux et Tilly-Sabco. La Commission européenne a, en effet, décidé la fin des restitutions européennes qui soutiennent depuis 1965 la filière exportatrice avicole. Et ce, en avance sur le calendrier. Elle n'était prévue qu'à compter du 1er janvier 2015. Cette manne de Bruxelles avoisinait 55 millions d'euro sur les douze derniers mois, la quasi-totalité bénéficiant à ces deux entreprises.

«Doux et Tilly-Sabco demandent à l'État français de prendre des mesures d'urgence suite à la disparition brutale décidée unilatéralement par la Commission européenne du système des restitutions versées à la filière avicole depuis près de 50 ans», dé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant