Le cri d'alarme des grands réseaux bancaires

le
0
Dans une lettre adressée au premier ministre, les six grands réseaux bancaires soulignent que le plafonnement de certaines commissions prévu dans la loi bancaire en cours d'examen hypothèque l'emploi bancaire.

Touche pas à mes postes. C'est au nom de la défense de l'emploi que les six grands réseaux bancaires français en appellent au gouvernement, alors que l'Assemblée a adopté mercredi un article dans le projet de loi bancaire visant à plafonner les commissions d'intervention en cas d'incident de paiement.

«Une telle mesure coûterait des sommes considérables pour les principales banques», préviennent dans une lettre adressée au premier ministre les patrons du Crédit agricole, BPCE, Crédit mutuel, La Banque postale, Société générale et BNP Paribas qui poursuivent: «Or la banque de détail, une industrie qui emploie plus de 300.000 personnes en France, doit affronter une conjoncture historiquement difficile.» Et de souligner: «Déjà en 2012, le nombre de re...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant