Le cri d'alarme des exportateurs

le
0
INFOGRAPHIE - La remontée du dollar face à l'euro handicape la compétitivité des entreprises françaises à l'international, mais aussi en France, face à des concurrents chinois, américains ou turcs.

Mauvais coup pour le «made in France». Les industriels français ne cachent pas leur inquiétude face à la lente mais inexorable appréciation de la monnaie européenne. «La hausse de l'euro face au dollar et au yen pourrait pénaliser les exportateurs français», a reconnu Bernard Arnault, en présentant la semaine dernière les résultats records pour LVMH en 2012. Certes, à environ 1,36 dollar pour un euro, on reste loin des sommets, mais le ralentissement économique réduit les marges de manœuvres. Et c'est toujours une mauvaise nouvelle pour les grands exportateurs comme Airbus. «C'est un handicap supplémentaire. Il nous oblige à répercuter 3 à 5 % de hausse tarifaire, en plus des 10 % liés à l'inflation des matières premières», avoue Thier...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant