Le Crédit Agricole plombé par les déboires de Banco Espirito Santo

le
0

Le Crédit agricole a annoncé un bénéfice en chute libre au deuxième trimestre, à 17 millions d'euros, contre 696 millions d'euros un an plus tôt. Un plongeon qui s'explique par l'exposition du groupe français à la banque portugaise Espirito Santo (BES), sauvée de la faillite ce week-end par l'État portugais.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant